Boekgegevens
Titel: Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Auteur: Valkhoff, J.N.
Uitgave: Groningue: P. Noordhoff, 1890
15e éd; Oorspr.: 1874
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: NOK 09-1208
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202089
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Vorige scan Volgende scanScanned page
56
nus de leur étonnement, que le juge, dans sa sa-
gesse , avait déjà avalé la noi:^.
Ils comprirent qu'on ne gagne rien à se quereller.
La dispute, de twist. La noix, de noot. Se la disputèrent,
betwistten ze elkander. Yivement, /teuigr. Le premier, het eerst.
Cher, waarde. Appartient, behoort. L'autre, de andere. Ra-
massée, opgeraapt. Ils en venaient aux mains, zij werden hand-
gemeen. Témoin, getuige. Venez, kom. Vider, beslechten. Se
plaça, plaatste zich. Cassa, kraakte. La coquille, de dop. Ap-
partient, behoort. Quant à, wat betreft. L'amande, de pit.
Garde , bewaar. Prix, belooning, prijs. Le jugement, het oordeel.
Rendu, uitgesproken. Le jugement que j'ai rendu, het vonnis,
dat ik geveld heb. Revenu, bekomen. Étonnement, verbazing.
La sagesse, de wijsheid. Avalé, opgegeten. Comprirent, begre-
pen. Gagne, wint. Se quereller, met elkander twisten.
1. Vervoeg liet werkw. Être iii den Vrésent en den
Imparfait, zeggend en vragend met bijv. naaniM., die
gij kiest uit dit en uit vorige stukjes, b.v.
Je suis heureux, suis-Je capable t
3. Vervoeg: C'est MOM qui l'AI ratnassée.
63. Le loup belliqueux.
„Mon pere de glorieuse mémoire," ainsi parle un
jeune loup à un renard, ,,était un fameux héros..
Il s'est rendu redoutable dans tout le pays. Il a
triomphé peu à peu de plus de deux cents ennemis
et a envoyé leurs a mes aux i-iv^es du Styx.
Peut-on s'étonner qu'il ait enfin dû succomber
sous les coups d'un nouvel adversaire?"
„C'est ainsi que s'exprimerait un panégyriste,"
répliqua le renard.
Le simple historien ajouterait: „Les deux cents
ennemis dont il a triomphé étaient des moutons,

Éii