Boekgegevens
Titel: Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Auteur: Valkhoff, J.N.
Uitgave: Groningue: P. Noordhoff, 1890
15e éd; Oorspr.: 1874
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: NOK 09-1208
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202089
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Vorige scan Volgende scanScanned page
35
I. Hë bien ! je vous dis
que nous aurons un
vrai cheval.
C. Oh! queje suis content!
/. Nous pourrons faire
une promenade à che-
val avec papa.
C. Trotter , galoper : oh ,
quel plaisir!
I. Vous verrez que je
serai bon cavalier.
C. Papa nous fera ap-
prendre , sans doute,
à monter à cheval?
7. Oui, il a dit que nous
irions au printemps a
rëcole d'équitation.
1. Verlmig: Un petit che-
val in 't cnliclvoud.
3. Ook : Jjes petit* che-
vaux in 't weervond.
3. Vertaal: Mijne Jclei-
ne paarden, uwe (enk.}
kl. p., aijne kl. p., hare
(enk.) kl. p., onse kl. p.,
uwe (mv.) kl. p., hunne
kl. p., hare (niv.) kl. p.
4. Vorm een twintigtal
uitdrukkingen alsi
Un cheval de bois,
waarin liet stoflelijk bijv.
nw. acliter liet zelfst. nw.
komt, b.v.:
Un parapluie de soie.
Un sabre de fer blanc.
(Zie Ijeerc. \e st. Sis. 33.)
44. Singulière économie domestique.
Un certain llosambeau, acteur et père d'une
nombreuse famille, n'avait souvent rien à donner
à souper à ses enfants.
Il avait trouvé un excellent procédé pour décider
ses enfants à se coucher sans souper.
Il leur disait : „Ceux qui voudront ne pas souper
ce soir, auront un sou."
Ils acceptaient. Mais, le lendemain matin, ils
avaient une faim canine.
Leur père alors s'écriait:
3*