Boekgegevens
Titel: Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Auteur: Valkhoff, J.N.
Uitgave: Groningue: P. Noordhoff, 1890
15e éd; Oorspr.: 1874
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: NOK 09-1208
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202089
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Vorige scan Volgende scanScanned page
33
V. Moi, je n'ai pas encore
commencé la géogra-
phie.
C. Ni moi non plus, mais
nous devons commen-
cer bientôt.
1. Vervoeg! J^jêI com-
mencé T^Jl GÀOGUjÊiVMim,
telkens een ander voor-
werp nemende, b.v. tu us
commencé l'histoire.
42. Le cocher de fiacre trompeur et
trompé.
Un jour il pleuvait à torrents à Londres. Un
riche marchand qui sortait de la Bourse, aperçoit
un fiacre, y monte et se fait conduire dans un
quartier très éloigné.
En route le marchand remarque qu'il avait oublié
de prendre son porte-monnaie.
Comment faire ?
Arrivé devant la maison où il allait, il descendit
et dit au fiacre:
— „Ayez la complaisance de me passer une allu-
mette. J'ai laissé tomber un souverain dans la
voiture."
Aussitôt le cocher donna un vigoureux coup de
fouet à son cheval et disparut bientôt au bout de
la rue.
Le cocher de fiacre, de huurkoetsier. Trompeur, bedrieger.
Trompé, bedrogen. Un jour, eens. II pleuvait à torrents, het
stortregende. La Bourse, de Beurs. Aperçoit, bemerkt. Le
fiacre, de vigilante, de huurkoetsier. Y monte, stapt er in. Se
fait conduire, laat zich brengen. Le quartier, de wijk. Éloigné,
verwijderd, verafgelegen. En route, onderweg. Remarque, be-
merkt. De prendre, bij zich te steken. Comment faire, wat te
Valkhoff, Premières lectures françaises, lâième édition. 3