Boekgegevens
Titel: Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Auteur: Valkhoff, J.N.
Uitgave: Groningue: P. Noordhoff, 1890
15e éd; Oorspr.: 1874
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: NOK 09-1208
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202089
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Vorige scan Volgende scanScanned page
26
33. La toupie.
Auguste et François.
Auguste, Où est ma tou;
pie?
François. Charles Ta prise.
A. Pourquoi?
F. Il a cassé la sienne.
A. Joue-t-il à présent?
i^. Je crois qu'oui.
J. Savez-vous où il est?
F. Dans la cour avec
Eugène.
A, Allons-y aussi.
F, Voulez-vous ma tou-
pie?
A. N'en avez-vous pas
besoin ?
F. Non, vous pouvez la
prendre.
A, Qa'allez-vous faire?
F. Je Vixis prendre mon
cerf-volant.
La toupie, de toi. L'a prise,
heeft hem genomen. Cassé, ge-
hrohen. Joue-t-ïi?■ speelt hij? —
A présent, nu. Je crois, ik ge-
loof. Qu'oui, van ja, Savez-
vous? weet gij? — Dans la cour,
op de speelplaats. Allons-y, laat
ons er heen gaan. Youlez-vous?
Wilt gij? — Wen avez-vous
pas besoin? Hebt gij hem niet
noodig ? — Yous pouvez, gij
kunt. La prendre, hem nemen.
Prendre, halen. Le cerf-volant,
de vlieger.
1, Vervoeg: JTe n^en ui
pt$s besoin iu alle perso-
uen.
3. Verbuig: J^ai ciissè
la tnienne.
34. Flegme d'un savant.
Un savant était occupé à écrire un gros livre
dans son cabinet.
Un domestique effrayé accourut et lui dit en
criant :