Boekgegevens
Titel: Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Auteur: Valkhoff, J.N.
Uitgave: Groningue: P. Noordhoff, 1890
15e éd; Oorspr.: 1874
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: NOK 09-1208
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202089
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Vorige scan Volgende scanScanned page
115
met vette letter gedrukte woorden alleen te veranderen.
3. Vervoeg den présent, passé défini en futur van
pondre.
4. Vertel deze fabel in 't Franseb. Begin dusi Ken
ifieriffuard had eene hen, die alle dagen een gouden ei
legde. __
112. Le dé perdu.
Étourdie que je suis, j'ai égaré mon dé qui, comme
tu sais, est un souvenir de ma bonne maman. Fais
le chercher au salon, j'y ai travaillé à ma broderie,
je serais désolée s'il ne se retrouvait pas.
Tout à toi,
Auguste.
Pas plus de dé au salon que chez toi; mais, chère
amie, je parierai tout ce que tu voudras qu'il est
dans la poche de ta robe. Va voir, et tu prouveras par
le fait que tu es une petite étourdie que j'aime malgré
tout du fond du cœur. Ton amie
Caroline.
Étourdie, onbesuisde meid, wildzang. Egarer, verliezen, te zoek
maken.
Parier, wedden. Le fait, de daad. Du fond du cœur, van
ganscher harte.
1. Vervoeg! J'AI égaré MOIV dé qui est un souvenir
de MA bonne maman.
3. Xet het briefje van Karolina in den tweeden per-
.soon van 'tnieerv., dus VOMJH in plaats van m.
112. Le matelot.
Un matelot partait pour les pays lointains;
Quelqu'un l'en détournait: Où vas-tu, téméraire?
Courir à des dangers presque toujours certains !
»4...