Boekgegevens
Titel: Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Auteur: Valkhoff, J.N.
Uitgave: Groningue: P. Noordhoff, 1890
15e éd; Oorspr.: 1874
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: NOK 09-1208
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202089
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Vorige scan Volgende scanScanned page
2
1. Veramler liet geheele stukje: Tte petit baron,
(zie lesjes 107, 108 en 109) zoodanig, dat liet onder-
werp waarvan gesproken wordt, nu eene jonge barones
worde. De titel wordt dan: ha petite baronne.
110. La lettre.
Charles. Quelle heure est-il donc maintenant, ma
sœur?
Louise. Il est bientôt une heure.
C. Déjà si tard ! Je croyais qu'il n'était pas
encore midi.
L. Ah! par exemple! tu t'es joliment trompé.
C. J'ai encore une lettre à écrire avant dîner.
L. A. qui donc veux-tu écrire?
C. Tu sais bien que papa m'a dit de prévenir
notre maître d'anglais que demain nous ne pourrons
prendre la leçon.
L. Comment, tu as oublié cela? Écris bien
vite^ si la lettre n'est pas à la petite poste avant
deux heures, il ne l'aura pas ce soir.
C. Pourrais-tu me prêter une feuille de papier
à lettres, ma sœur?
L. Volontiers; en voilà une. As-tu des plumes?
C. Je crois qu'oui; mais ce ne sont que des
plumes d'oie.
L. Voici une plume métallique toute neuve et
mou meilleur porte-plume.
C. Je te remercie bien, maintenant laisse-moi,
sans cela je m'embrouille, et j'écris des sottises. —
Voilà qui est fini.
L. Lis-moi vite ce que tu as écrit.