Boekgegevens
Titel: Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Auteur: Valkhoff, J.N.
Uitgave: Groningue: P. Noordhoff, 1890
15e éd; Oorspr.: 1874
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: NOK 09-1208
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202089
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Vorige scan Volgende scanScanned page
08
reuse de sa mauvaise volonté, lui adresse des reproches:
ce sera plus tard un ignorant orgueilleux ; car Vorgueil
est le compagnon ordinaire de Vignorance, ou pour
nous servir des paroles du Sage : L'orgueil et la
sottise marchent toujours de compagnie.
Je plains le sort d'un semblable enfant ; et qui ne
\q plaindrait, si l'on considèi-e qu'une mauvaise éduca-
tion est la source du vice et le germe de tous le^ maux?
Je hais, ik haat. Oisif, traag. Distrait, verstrooid. Lente-
ment, langzaam. Ennuyer, vervelen. Une peine, een last. Il
échoue, hij slaagt niet, lijdt schipbreuk. Simple, eenvoudig. Le
reproche, het verwijt. Un ignorant, een onwetende. Orgueil-
leux, trotsch. La sottise, de dwaasheid. Je plains, ik beklaag.
Plaindrait, zou beklagen,
1. Schrijf van dit lesje (106) al de cursief gedrukte
woorden op en zet daartegenover de woorden van lesje
107. Le petit baron.
L'orgueil est un défaut insupportable qui nous fait
haïr de tout le monde.
Le petit Ernest, fils unique de monsieur le baron de
N . . . ., avait été placé dans une pension, au milieu
d'un grand nombre de petits garçons de son âge.
C'était un enfant hautain, vaniteux, rempli de lui-
même , et accoutumé à ce que tout cédât devant lui.
Il avait été terriblement gâté chez ses parents :
tous les domestiques devaient obéir aux volontés
les plus bizarres de M. Ernest ; et ce haut et puis-
sant baron de dix ans eût-il demandé la lune, qu'il
aurait fallu la lui donner, au risque de voir ce vilain
petit drôle transformé en tigre furieux.