Boekgegevens
Titel: Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Auteur: Valkhoff, J.N.
Uitgave: Groningue: P. Noordhoff, 1890
15e éd; Oorspr.: 1874
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: NOK 09-1208
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202089
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Vorige scan Volgende scanScanned page
106
„Ah! qu'avez-vous fait, monseigneur? s'écriè-
rent-ils. „Pourquoi tuer votre jeune, votre plus
beau cheval? Vous venez d'éprouver une grande
perte dont vous êtes vous-même l'auteur."
Le maître sentit qu'il avait été trop emporté,
mais il dit: „Le concierge par son mensonge est
la première cause de ce malheur, et pour punition
il paiera le poulain jusqu'à la dernière obole."
Le poulain, het veulen. Se rendit, begaf zich. A l'impro-
viste, onverwacht. Vit, zag. Un champ de blé, een korenveld.
Caracoler, zwenken, dartelen. Fièrement, trots. De fréquen-
tes ruades, dikwijls achteruitslaan. Causer, veroorzaken. Dégât,
schade, verwoesting. Un concierge, een portier. Fait-on ....
attention, let men . ... op. S'incliner, huigen. Appartient,
behoort. Le moulin, de molen. Chasser, verjagen. Une répri-
mande, eene berisping. Négligent, zorgeloos. J'aperçois, ik be-
merk. J'étends mort, ik zal doodschieten. Sans autre forme de
procès, zonder verdere plichtplegingen. Votre seigneurie, uwe
edelheid. Hardiment, gerust. Opposer, verzetten. Le lende-
main, den volgenden morgen. Paissant, grazende. Un fusil, een
geweer. Suspendu, dat ophing. La muraille, de muur. Se
réunirent, vereenigden zich. Vous venez d'éprouver, gij hebt ge-
leden. Une perte, een verlies. L'auteur, de oorzaak. Sentit,
gevoelde. Emporté, driftig. Un mensonge, een leugen. Il paiera,
hij zal betalen. Jusqu'à la dernière obole, tot den laatsten cent.
1. Torm zinnen als: Ce monsieur pusse devant le
moulin.
3. Tervoeg: Je me rendis un Jour à ma maison de
campagne.
105. L'écolier laborieux.
J'aime un bon élève, toujours occupé, attentif,
appliqué ; il trouve que les heui-es s'écoulent trop
rapidement, car le temps bien employé paraît court ;