Boekgegevens
Titel: Esprit de la conversation française: recueil de gallicismes
Auteur: Peschier, Adolphe; Gram, Johan
Uitgave: Leide: D. Noothoven van Goor, 1879 *
2e ed
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 7238
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201633
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
* jaar van uitgave niet op de gebruikelijke wijze verkregen, mogelijk betreft het een schatting
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Esprit de la conversation française: recueil de gallicismes
Vorige scan Volgende scanScanned page
AVANT-PROPOS.
»Les critiques et particulièrement les étrangers qui, dans ces der-
niers temps, ont jugé avec le plus de sévérité les deux siècles littéraires
de la France, se sont accordés du moins à reconnaître que ce qui domi-
nait, ce qui s'y réfléchissait en mille façons, ce qui leur donnait le plus
d'éclat et d'ornement, c'était l'esprit de conversation et de société,
l'entente du monde et des hommes, l'intelligence vive et déliée des
convenances et des ridicules, l'ingénieuse délicatesse des sentiments, la
grace, le piquant, la politesse achevée du langage. Et en effet, c'est bien
là (avec les réserves que chacun fait, et deux ou trois noms comme
ceux de Bosmet et de Montesquieu qu'on sous-entend), c'est là, jusqu'en
1789 environ, le trait marquant de la littérature française entre les autres
littératures de l'Europe. Cette gloire, dont on a presque fait un repro--
che à la France, est assez féconde et assez belle pour qui sait l'entendre
et l'interpréter" ^
Cette page d'un écrivain moderne, à qui Ton doit rapporter l'hon-
neur d'avoir mis le premier la poésie dans la critique, et d'avoir fait
de l'analyse des œuvres littéraires quelque chose de vivant et d'animé,
cette page est le meilleur commentaire possible du recueil que nous
publions aujourd'hui. En effet, pour pouvoir se flatter de connaître à
fond la langue française, il ne suffit pas d'en avoir étudié la législation,
d'avoir suivi la série de ses transformations successives, depuis son
berceau jusqu'à nos jours; il ne suffit pas d'avoir examiné de près le
mécanisme de cet idiome et le jeu de ses diverses parties, si l'on est
inhabile à en faire mouvoir les ressorts avec aisance et dextérité.
1) Sainle-Btuve, Critiques et portraits littéraires: