Boekgegevens
Titel: Esprit de la conversation française: recueil de gallicismes
Auteur: Peschier, Adolphe; Gram, Johan
Uitgave: Leide: D. Noothoven van Goor, 1879 *
2e ed
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 7238
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201633
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
* jaar van uitgave niet op de gebruikelijke wijze verkregen, mogelijk betreft het een schatting
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Esprit de la conversation française: recueil de gallicismes
Vorige scan Volgende scanScanned page
185
Penche (Se) v. r. Se moutier d'une
libéralité inaccoutumée.
Festonner v. n. Marcher d'un pas
que l'ivresse fait chanceler.
Ficeler v. a. Vêtir avec recherche.
Ficelle f. fig. Procédé connu pour
produire tel ou tel effet, charlatanisme
de la scène, recette à l'usage des écrivains
dramatiques.
Flambant, e, adj. Beau, réjouissant.
Flambard m. Matelot.
Fleur des pois f. La quintessence
du beau monde.
Flouer v. n. Escroquer.
Floueur m. Escroc.
Fort de café adj. Qui passe les
bornes.
Fricoteur s. Pique-assiette, marau-
deur.
Frottée f. Coups de poing qui échauf-
fent répiderme.
G.
Gai (Être). Trahir les premiers symp-
tômes de Tivresse.
Galop m. Réprimande vigoureuse,
ordinairement accompagnée de coups.
Galuchet m. Le valet, au jeu de
cartes, dans l'argot des grecs.
Ganache m. Vieillard imbécile et
crédule.
Gandin m. Jeune élégant, ridicule
et vaniteux.
Gant-jaune m. Petit-maître, dandy,
fashionable.
Gazon m. Perruque à demi usée.
Genou m. Tête entièrement dépour-
vue de cheveux.
Genre m. Vaire du genre, se donner
des airs, trancher du grand seigneur.
Gober v. a. Za ^o^er, c'est avaler une
bourde, croise une nouvelle qui est con-
trouvée.
Göddern m. Anglais.
Gratter v. a. Voler, piller.
Grec m. Escroc qui filoute au jeu.
Leur chef s'appelle Agamemnon.
Grenouille f. Caisse remplie d'ar-
gent. Manger la grenouille., dissiper les
fonds dont on était dépositaire.
Gringalet m. Homme mince et fluet.
Grognard m. Vie%tx Grognard^ vété-
ran de la garde impériale.
Gueule f. Bouche.
Gueuleton m. Repas copieux et ac-
compagné de libations fréquentes.
Guitare f. Refrain monotone et fati-
gant, mélopée d'un rhythme triste et
sans tin.
H.
Haussier m. Spéculateur qui joue à
la hausse.
Histoire f. Discussion, différend, que-
relle. Avoir des histoires ensemble.
Homme de paille. Homme qu'on
paie pour être aux yeux de la loi respon-
sable des écrits ou des actes d'autrui.
Huitre f. Imbécile.
J.
Jean-jean m. Conscrit, reconnais-
sable à sa démarche indécise et à la pla-
cidité de sa physionomie.
K.
Kaiserlick m. Autrichien, corrup-
tion du mot Kaiserlich,
L.
Lancé, e, a. Gris.
Xiapin m. Bon camarade ; 2. Voya-
geur qui s'assied sur le devant, à côté du
cocher des messageries.
Laver v. a. Vendre.
Lessive f. Vente.
Lion m. Individu à la mode, remar-
quable par l'excentricité de son costume,
libre dans ses mœurs et visant à l'originalité.
Lionceau m. Lion imberbe.
Lionne f. Femme à la mode, maniant
avec dextérité le pistolet et la cravache,
excellente écuyère et reine des bals publics.
Lorette t. Femme aux mœurs légères
et faciles, et adonnée aux plaisirs.
Lustre (Chevalier du). Nom quon
donne aux claqueurs places ordinairement
soué le lustre, V. Romain.
M.
Macaire (Robert). Personnification de
la friponnerie adroite et audacieuse, sous
les traits d'un bandit de ce nom qui fi-
gurait dans un mélodrame joué avec grand
succès à Paris.
Macairisme m. Exploitation de la
crédulité publique par le charlatauisme
et la mauvaise foi.
la