Boekgegevens
Titel: Histoire abrégée de Robinson Crusoë: divisée en leçons et préparée pour la traduction en langue Neêrlandaise
Auteur: Oort, Matthieu van; Defoe, Daniel
Uitgave: Tiel: C. Campagne, 1832
5me éd. refaite et corr.
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 7084
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201582
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Vertalen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Histoire abrégée de Robinson Crusoë: divisée en leçons et préparée pour la traduction en langue Neêrlandaise
Vorige scan Volgende scanScanned page
( 43 )
coulumer à voir Robinson, Toutes les fois qu'il
revenait au logis, ils bondissaient, le flairaient
pour sentir s'i ne leur avait rien apporté , et
lui léchaient la main quand il leur donnait de
rherbe fraîche ou de jeunes branches. Il
sévra les petits, et commença à traii*e régu-
lièrement leur mère. Les coques de ses noix
de coco lui servaieTit de vases , et ce lait
contribuait beaucoup à adoucir sa vie sauvage-
Une nuit qu'il était bien endormi il fut tout-
à-coup éveillé par un grand fracas. La terre
tremblait. Il se leva en frémissant et sans sa-
voir ce qu'il faisait. Des secousses effroyables
se succédaient les unes aux autres. 11 s'éleva
en même temps un ouragan furieux qui ren-
versait les arbres et portait l'agitation par-
tout. Les élémens semblaient se combattre et
détruire la nature.
Frappé d'une crainte mortelle , Robinson
sauta hors de sa caverne et les lamâs effrayés
en firent autant. A peine furent-ils dehors
que les morceaux de rocher qui reposaient
sur la caverne , s'abattirent sur la place où
était le lit. Robinson , à qui la frayeur avait
donné des ailes, s'enfuit par l'ouverture de sa
cour, et les lamas coururent après lui- Sa
première pensée fut de monter sur une mon-
tagne voisine , au haut de laquelle il y avait
une plaine entièrement nue , afin Je n'être
pas tué par les arbres qui seraient renversés.
11 voulut courir; mais tout-à coup il vit s'ou-
vrir à la montagne une large bouche qui vo-
missait de la fumée , des flammes , des cen-
dres , des pierres et une matière liquide et
ar