Boekgegevens
Titel: Histoire abrégée de Robinson Crusoë: divisée en leçons et préparée pour la traduction en langue Neêrlandaise
Auteur: Oort, Matthieu van; Defoe, Daniel
Uitgave: Tiel: C. Campagne, 1832
5me éd. refaite et corr.
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 7084
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201582
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Vertalen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Histoire abrégée de Robinson Crusoë: divisée en leçons et préparée pour la traduction en langue Neêrlandaise
Vorige scan Volgende scanScanned page
( 4' )
autres environs de son île. Etant monté sur
une colline près de la mer, il v vit au bas en-
tre des creux de roclie une chose qui excita
sa curiosité'. Il descendit, et trouva à sa gran-
de satisfaction du sel, «Je te rends grâces, 6
mon Dieu,» s'e'cria• t ■ il, «de m'avoîr fait trou-
ver ce dont les hommes ne peuvent se pas
ser.n II avait suppléé jusqu'alors au sel par
l'eau de mer qui ne peut le remplacer. L'eau de
mer a un goût amer fort désagréable, et l'eau
de fontaine et de rivière se corrompt. Il rem*
plit de ce sel les deux poches de son habit.
être assis, gezeten zijn, ' garnir, vullen.
lacet, strik, cc mettre en marche, zich oj*
tentative , proej, onderneming', reis hegeven,
baigner, haden. détour, omweg.
chmat, luchtstreek, environs , omstreken.
toile , linnen. • exciter, gaande maken.
étendre, ophangen. curiosité, nieuwsgierigheid,
nager, zwemmen. , satisfaction, gtnoegen,
langue de terre, landtong, suppleer, vervangen,
être fourni, voorzien zijn. amer , hitter,
chaleur, warmte y hitte. poche, zak,
XXVI, Leçon.
Robinson se rendit alors gaiement à l'endroit
où il espérait attraper un lama. En y arrivant
il s'assit au pied d'un arbre pour manger quel-
ques pommes de terre, qu'il trouva d'un goût
exquis en les assaisonnant d'un peu de sel. Ay-
ant dîné, il vit venir plusieurs lamas. Il se
mit aussitôt en devoir de leur jeter le lacet.
Il en prit un qui était femelle et mère de deux
petits. Ceux-ci la suivirent pas à pas, au grand
contentement de Robinson ^ et parurent n'avoir
ancime pem^ de lui. Mais il fut fort embar-
C 5 ras-