Boekgegevens
Titel: Histoire abrégée de Robinson Crusoë: divisée en leçons et préparée pour la traduction en langue Neêrlandaise
Auteur: Oort, Matthieu van; Defoe, Daniel
Uitgave: Tiel: C. Campagne, 1832
5me éd. refaite et corr.
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 7084
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201582
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Vertalen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Histoire abrégée de Robinson Crusoë: divisée en leçons et préparée pour la traduction en langue Neêrlandaise
Vorige scan Volgende scanScanned page
{ 35 )
une sortie contre les lamas; maïs il ne le gut,
car il pleuvait à verse. 11 re'solut <Vattenclre
jusqu'à ce que la bourrasque fût passée. Ce-
pendant il faisait des éclairs si épouvantables
que sa caverne, qui d'ailleurs était obscure,
semblait être tout en feu; et puis suivaient
des coups de tonnerre tels qu'il n'en avait ja-
mais entendus. La terre semblait trembler et
le tonnerre grondait sans interruption.
tranche, snede. tendre, murw., malsch.
faire venir Tenu h la bouche, mangeable, eetbaar.
de tanden waterig maken, relever la saveur, smakelijker
se rappeler, zich herinneren maken.
«elle , zadeL accomplissement, i>ervulüng.
essayer, beproeven. fatigue , vermoeijenis,
uni, gelijk^ pleuvoir à verse, regenen dat
os 9 beenderen. het giet,
saus interruption, zonder op. bourrasque, hui, inlaag,
houden. trembler, beuen, daveren.
supérieur, bovenste. gronder, rommelen,
i'cdouMer , verdubbelen-
XXTL Leçon.
T.orsqu'enfin l'orage parut se ralentir uîi peu,
Robinson alla prendre sa gibecière et sa ha-
che, pour se mettre en cliemin. Mais tout-
à-coup il fut jeté à la renveise, étourdi et
sans connaissance. Le tonnerre était tombé
sur l'arbre qui était au-dessus de sa caverne,
et l'avait mis en pièces avec un fracas si grand
que le pauvre Robinson en perdit l'usage de
ses sens. Ayant repris ses esprits, il se rele-
va; et la première chose qu'il découvrit de-
vant la porte de la caverne, fut une partie
de l'arbre que la foudre avait brisé et jeté à
C À bas.