Boekgegevens
Titel: Histoire abrégée de Robinson Crusoë: divisée en leçons et préparée pour la traduction en langue Neêrlandaise
Auteur: Oort, Matthieu van; Defoe, Daniel
Uitgave: Tiel: C. Campagne, 1832
5me éd. refaite et corr.
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 7084
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201582
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Vertalen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Histoire abrégée de Robinson Crusoë: divisée en leçons et préparée pour la traduction en langue Neêrlandaise
Vorige scan Volgende scanScanned page
( 27 ) "
broyer, malen, stampen. futur, aanstaande^ toeliom'
filasse , gehekeld ulas. stig.
petite corde , entrelacer, doorvlechten.
ressemblance , gelijkenis, branchages, takken.
avec assiduité, vlijtig, intervalle tuhschenruimte,
palissader , omheinen.
XV1L Leçon.
Chaque soir et chaque matin il arrosait sa
petite plantation avec l'eau de la source voisi-
ne. Pour y puiser, il se servait de son e'cuelle
de coco. Bientôt il eut la joie de voir que
ces jeunes arbres poussaient et verdissaient au
point qu'ils offraient un coup d'oeil charmant.
Après qu'il eut presqu entièrement achevé sa
haie, il employa une journée à faire de gros-
ses cordes dont il forma une échelle du mieux
qu'il pût, car son dessein était de ne point
faire de porte à son habitation, mais de plan-
ter encore des arbres qui bouchassent mcme
la seule ouverture qui restait. Au haut de son
rocher il y avait un arbre pour attacher son
échelle de corde qui descendait jusqu*au bas.
Toutes ces choses étant achevées, il songea au
moyen de donner au petit *creux qui était dans la
montagne une assez grande étendue pour qu'il
lui servît de logement. 11 vit bien qu'avec
ses mains seules, il ne pouvait entreprendre
ce travail. Que faire? 11 fallait découvrir quel-
que objet dont il pût se servir. Dans ce dessein il
se rendit à un endroit où il avait vu beauçoup de
pierres vertes qu'on appelle pierres de talc^ et
qui sont fort dures. Ayant cherché avec soin, il
en