Boekgegevens
Titel: Histoire abrégée de Robinson Crusoë: divisée en leçons et préparée pour la traduction en langue Neêrlandaise
Auteur: Oort, Matthieu van; Defoe, Daniel
Uitgave: Tiel: C. Campagne, 1832
5me éd. refaite et corr.
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 7084
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201582
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Vertalen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Histoire abrégée de Robinson Crusoë: divisée en leçons et préparée pour la traduction en langue Neêrlandaise
Vorige scan Volgende scanScanned page
( i4 )
freux s'olTrlt à leurs yeux. tJne mère avec son fils
et une jeune servante étaient e'tendus de leur
long, presque morts de faim. Le jeune hom-
me couché sur un lit, avait daiis la bouche
un morceau tie gant de peau, qu'il avait vou-
lu manger. On fit ce qu'on put pour les rap.
peler tous trois à la vie. Mais la mère éïait
déjà trop épuisée pour que les soins qu'on lui
prodiguait lui fussent utiles et elle expira
en recommandant son fils a ses bienfaiteurs.
Ou réussit à rendre la vie aux deux autres.
Lorsque le jeune homme porta ses regards
sur sa mère et qu^il la vit morte, l'effroi
le fit retomber dans un évanouissement dont
il fut très-diflicile de le tirer. Le capitaine
pourvut le vaisseau de tous les vivres dont
il pouvait se passer lui-même; il fit réparer,
autant que possible, les mats qui avaient été
rompus 1 et donna à l'équipage les instructions
nécessaires pour arriver aux îles Canaries (*J,
où il voulait aller aussi ajîa de prendre de nou-
velles provisions.
liobinson se rendit à terre avec le capitaine.
11 ne pouvait se rassasier du superbe coup-
d'œil qu'oflre cette îIg. Comme le capiUiine
fut obligé de s'y arrêter pour faire réparer
son navire qui avait été un peu endommagé,
Robinson commença à s'ennuyer au bout de
quelques jours. . Son esprit iucpiiet était tou-
jours avide de changement. Ce qui lui fai-
sait plaisir un jour l'ennuyait un autre.
Ces lies, situées h Touest de l'Afrique, appartiennent
aux Espagnols. On y trouve d'excellent vin, du sucre, du
miel, de 1«* cire, des peaux, du froment, etc.