Boekgegevens
Titel: La morale de l'enfance, ou Collection de quatrains moreaux, à la portée des enfans, et rangés par ordre méthodique
Auteur: Morel de Vindé, Charles Gilbert Terray
Uitgave: Zwartsluis: R. van Wijk, Anths. zoon, 1842
Nouvelle éd., corigée et augmentée
Opmerking: Oorspr. titel: Etrennes d'un père à ses enfants. - 1790
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 6564
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201446
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   La morale de l'enfance, ou Collection de quatrains moreaux, à la portée des enfans, et rangés par ordre méthodique
Vorige scan Volgende scanScanned page
'.ït
352.
Ne vous livrez jamais trop vite à Tapparenee.
Elle trompe souvent j on doit s'en méfier.
Pour voir ce qu'elle cache, il faut l'étudier.
La sûreté toujours naquit de la prudence.
353.
Le sage doit toujours avoir devant les yeux
Les dangers et les maux qui le peuvent atteindre.
Quels que soient ses motifs d'espérer ou de craindre,
Il se prépare au pis en attendant le mieux.
354.
A tout voir par vos yeux il faut vous engager ;
Ce point est, mes enfans, d'une importance extrême.
11 faut, autant qu'on peut, faire tout par soi-même,
Et ne pas s'en remettre aux soins d'un étranger.
355.
Que l'attrait du plaisir ou de l'amusement
A faire rien de mal jamais ne vous entraîne :
Privez-vous-en plutôt. L'homme sage et prudent
Aux plaisirs dangeieux préfère un peu de gêne.
356.
Pourtant que la prudence, en vos âmes craintives.
Ne devienne jamais pusillanimité.
Plus on a su prévoir, plus les craintes sont vives,
Plus il faut conserver toute sa fermeté.