Boekgegevens
Titel: La morale de l'enfance, ou Collection de quatrains moreaux, à la portée des enfans, et rangés par ordre méthodique
Auteur: Morel de Vindé, Charles Gilbert Terray
Uitgave: Zwartsluis: R. van Wijk, Anths. zoon, 1842
Nouvelle éd., corigée et augmentée
Opmerking: Oorspr. titel: Etrennes d'un père à ses enfants. - 1790
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 6564
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201446
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   La morale de l'enfance, ou Collection de quatrains moreaux, à la portée des enfans, et rangés par ordre méthodique
Vorige scan Volgende scanScanned page
46
218.
Avant que de parler, penser est ne'cessaire;
En silence un instant méditez vos propos.
Bavard, qui, sans rien dire, accumules des mots,
Quand tu voudras parler, commence par te taire.
219.
Il est des étourdis prompts à <ouf contredire,
Sans avoir réfléchi sur ce qu'ils allaient dire.
Ce ton tranchant ofFense. Apprenez a céder,
El méditez beaucoup avant de décider.
*220.
Des maux que vous voyez, Timpression pénible
Doit vous causeï', enfans, une vive douleur ;
Et le ciel a placé dans noire âme sensible
La pitié qui s'émeut à Taspect du malheur.
221.
La pitié! que ce mot est doux et rassurant!
Sitôt que vous souftVez , vous aimez qu'on vous plai[»nc.
It n'est personne, hélas ! que la douleur atteijpie j
Sachez à votre tour plaindre l'être souffrant.
222.
lîomme, à qui la nature ordonna de souffrir,
Loin d aller augmenter les douleurs d'un autre êti-e,
Que tout être qui souffre, ct que tu peux connaître,
Trouve toujours ta main prête à le secourir.