Boekgegevens
Titel: Littérature de l'enfance: choix de morceaux, destinés à l'usage des écoles
Auteur: Bruinvisch Maatjes, Adrianus
Uitgave: Zwolle: W.E.J. Tjeenk Willink, 1885
6e éd
Opmerking: II: Classes moyennes
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 6308
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201348
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Littérature de l'enfance: choix de morceaux, destinés à l'usage des écoles
Vorige scan Volgende scanScanned page
90
citronniers, les grenadiers, les figuiers et surtout les
mûriers qui servaient à l'élève des vers à soie. Là, dans
de verts pâturages, paissaient de nombreux troupeaux.
Des courants d'une eau limpide, qui se réunissaient aux
flots argentés du Xenil, arrosaient la campagne, et con-
tribuaient avec la verdure à dissiper la langueur qui,
dans ce climat brûlant, s'empare si facilement des sens
de l'homme et des animaux. En général, le pays était
si beau et l'atmosphère si pure, que les Arabes s'étaient
figuré que le paradis de leur prophète se trouvait situé
dans la partie du. ciel qui éclairait le royaume de Grenade.
Après avoir contemplé cette contrée si riche et si variée
dans ses productions, le regard s'arrêtait avec étonnement
devant l'aspect imposant de la sierra Xévada. Les neiges
perpétuelles de ces gigantesques montagnes contrastaient
singulièrement avec les teintes douces de la plaine qui
s'étendait à leur pied. Mais ces mêmes neiges tempé-
raient les chaleurs étouffantes de l'été, et tandis que
d'autres villes haletaient sous les ardeurs de la canicule,
les heureux Grenadins respiraient une fraîcheur délicieuse.
Mais l'heure avait sonné où le Croissant devait dispa-
raître de la terre d'Espagne, et la Croix reprendre son
primitif éclat. Ferdinand et Isabelle, qui avaient réuni
par leur mariage les couronnes de Léon, de Castille et
d'Aragon, vinrent mettre le siège devant Grenade, et
bientôt Boabdil, le dernier roi des Mauresprésenta à
son vainqueur les clés de sa capitale.
Ainsi finit la domination des Maures en Espagne, le
jour des Eois de l'année 1492.
Le chat et le cuisinier.
Dans un garde-manger que dévastaient les rats.
Un cuisinier, moins prudent que fidèle.
Avait placé pour sentinelle
Son favori Mignon, qui du peviple des chats
Etait le plus parfait modèle.
C'était pour le gardien un poste périlleux i).
Le fumet d'un pâté troublait sa conscience;
Et l'appétit du drôle était fort chatouilleux.
Danger, péril. Péril emporte souvent l'idré d'un danger
plus grand.