Boekgegevens
Titel: Littérature de l'enfance: choix de morceaux, destinés à l'usage des écoles
Auteur: Bruinvisch Maatjes, Adrianus
Uitgave: Zwolle: W.E.J. Tjeenk Willink, 1885
6e éd
Opmerking: II: Classes moyennes
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 6308
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201348
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Littérature de l'enfance: choix de morceaux, destinés à l'usage des écoles
Vorige scan Volgende scanScanned page
85
Dont la condition est de mourir de faim.
Car, quoi! rien d'assuré! point de franche lippée!
Tout à la pointe de Tépée!
Suivez-moi, vous aurez un i) bien meilleur destin".
Le loup reprit: „Que me faudra-t-il faire?"
„Presque rien", dit le chien: „donner la chasse aux gens
Portant bâtons, et mendiants;
Flatter ceux du logis, à son maître complaire:
Moyennant quoi votre salaire
Sera force reliefs de toutes les façons.
Os 2) de poules, os de pigeons,
Sans parler de mainte caresse".
Le loup déjà se forge une félicité
Qui le fait pleurer de tendresse.
Chemin faisant, il vit le cou du chien pelé:
„Qu'est-ce là?" lui dit-il. — Rien. — Quoi! rien! — Peu
de chose.
— Mais encor? — Le collier dont je suis attaché
De ce que vous voyez est peut-être la cause".
„Attaché!" dit le loup, „vous ne courez donc pas
Où vous voulez?" —Pas toujours: mais qu'importe?"
— Il importe si bien, que de tous vos repas
Je ne veux en aucune sorte,
Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor".
Cela dit, maître loup s'enfuit, et court encor.
La Fontaine.
Pêche de la baleine.
C'est dans la pêche de la baleine que le marin a le
plus besoin de l'audace et du courage qui lui sont habi-
tuels. Tantôt la baleine, blessée, plonge et entraîne au
fond de la mer le canot pêcheur et ses hommes; tantôt
elle le lance en l'air en remontant à la surface. Mais
ce danger est oublié: tous les esprits ne sont tournés
') ^ se lie toujours devant une voy. ou une h non asp. Ex.
Asse-z'à temps; che-zeux; Boo-z" épousa But h. Vous aure-z'tin grand
bien; soye-z'heuretux. 11 n'y a d'exceptés de cette règle que les mots
nez et m, dont le z ne sonne ni ne se lie jamais. Ex. un aquilin ;
il fourre son né où il n'a que faire. Un gâteau de ri excellent; du
ri au lait.
Os au plur., Vs se lie: des â-z épais; plusieurs font sentir
Vs au sing, comme au plur. : un às\ des ds\