Boekgegevens
Titel: Littérature de l'enfance: choix de morceaux, destinés à l'usage des écoles
Auteur: Bruinvisch Maatjes, Adrianus
Uitgave: Zwolle: W.E.J. Tjeenk Willink, 1885
6e éd
Opmerking: II: Classes moyennes
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 6308
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201348
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Littérature de l'enfance: choix de morceaux, destinés à l'usage des écoles
Vorige scan Volgende scanScanned page
84
il se releva en s'écriant: „0 ma mère! quelle triste nou-
velle tu vas apprendre !" Ces mots entendus de ceux qui
environnaient l'écliafaud, et bientôt répétés dans la foule,
arrachèrent des larmes à toute l'assemblée; on n'entendit
plus de toutes parts que des gémissements, et Conradin,
avant de subir le dernier supplice, n'eut que le temps
de jeter au milieu de ses sujets un de ses gants, gage
d'un combat de vengeance, qui fut aussitôt ramassé avec
empressement.
L'exécution de Conradin fut suivie à l'instant même,
et sur le même échafaud, de celle de Frédéric d'Autriche
et des comtes Gualférano et Bartolomeo Laucia qui avaient
suivi sa fortune; Charles leur fit creuser des tombeaux
sur le bord de la mer, et défendit qu'aucune inscription
fît connaître l'endroit où reposaient les restes de ces in-
fortunés. Mais malgré cette défense, bien des années
après ce déplorable événement, un des successeurs de
Charles d'Anjou, pour eifacer le souvenir de ce triste
sacrifice, fit bâtir une église sur le lieu même qui avait
été arrosé du sang de ces nobles victimes.
Le loup et le chien.
Un loup n'avait que les os sur la peau.
Tant les chiens faisaient bonne garde;
Ce loup rencontre un dogue aussi puissant que beau.
Gras, poli, qui s'était fourvoyé par mégarde.
L'attaquer, le mettre en quartiers.
Sire loup l'eût fait volontiers;
Mais il fallait livrer bataille.
Et le mâtin était de taille
A se défendre hardiment.
Le loup donc l'aborde humblement.
Entre en propos, et lui fait compliment
Sur son embonpoint qu'il admire.
„11 ne tiendra qu'à vous, beau sire,
D'être aussi gras que moi", lui repartit le chien,
„Quittez les bois, vous ferez bien:
Vos pareils y sont misérables.
Cancres, hères <), et pauvres diables,
') On pense que ce mot vient de l'allemand Herr. Il est sûr que
certains mots étrangers ont passé dans le français avec un sens péjo-
ratif; p. ex., l'allem. Uoss, coursier, qui a donné rosse.