Boekgegevens
Titel: Littérature de l'enfance: choix de morceaux, destinés à l'usage des écoles
Auteur: Bruinvisch Maatjes, Adrianus
Uitgave: Zwolle: W.E.J. Tjeenk Willink, 1885
6e éd
Opmerking: II: Classes moyennes
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 6308
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201348
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Littérature de l'enfance: choix de morceaux, destinés à l'usage des écoles
Vorige scan Volgende scanScanned page
69
Le loup et ses conseils.
Des apprêts d'une chasse un loup fort alarmé
Avisa, sur la brune, à travers une grille,
Un chien courant dans sa loge enfermé,
Et, se disant de la famille:
„Cousin", dit-il, „je viens te consulter.
En tous lieux, je le sais, ta prudence i) est connue.
Dans nos forêts demain on fait une battue 2);
On en veut à mes jours. Dois-je fuir ou rester?"
Notre chien, qui déjà se faisait une joie
De le chasser le lendemain,
Craignait qu'en emigrant, le prétendu cousin
Ne lui ravît son plaisir et sa proie.
„D'où te vient", répond-il, „ce ridicule effroi?
Les loups, s'ils le savaient, se moqueraient de toi.
11 est dans nos forêts mainte grotte profonde
Où tu pourrais braver tous les chasseurs du monde.
Pourquoi donc changer de pays?
Il faut rester; c'est mon avis".
— C'est l'avis d'un sot ou d'un traître",
Lui réplique le loup en lui montrant les dents.
„Malheur à qui suivrait tes conseils imprudents!
Je te croyais plus sage". Et prompt à disparaître,
Notre quêteur d'avis a regagné les champs;
Quand, au delà d'un large précipice.
Il aperçoit un daim couché sur le gazon.
Et le prie à son tour d'éclairer sa raison,
„Car", disait-il, „le doute est un affreux supplice".
Le daim, qui sous sa dent avait peur de finir.
N'eut garde de le retenir;
Et, fort impatient d'abréger l'entrevue.
Lui conseilla de déguerpir
Avant que l'aube fût venue.
— Merci", répond le loup: „c'est parler sensément.
Je vois dans ton conseil une amitié sincère.
Je le suis sans perdre un moment;
Et j'ai bien du regret d'avoir mangé ton frère".
Sans être loups ni rois, nous sommes tous ainsi,
') Tous les subst. terminés en ance et ence sont férain., exc. le
sUe-ace.
») Pr. ha-tiC.