Boekgegevens
Titel: Littérature de l'enfance: choix de morceaux, destinés à l'usage des écoles
Auteur: Bruinvisch Maatjes, Adrianus
Uitgave: Zwolle: W.E.J. Tjeenk Willink, 1885
6e éd
Opmerking: II: Classes moyennes
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 6308
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201348
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Littérature de l'enfance: choix de morceaux, destinés à l'usage des écoles
Vorige scan Volgende scanScanned page
52
Un fragile château de cartes.
Il n'en respirait pas d'attention, de peur.
Tout à coup voici le lecteur
Qui s'interrompt: „Papa", dit-il, „daigne m'instruire
Pourquoi certains guerriers sont nommés conquérants.
Et d'autres fondateurs d'empire?
Ces deux noms sont-ils différents?"
Le père méditait une réponse sage,
Lorsque son fils cadet, transporté de plaisir,
Après tant de travail, d'avoir pu parvenir
A placer son second i) étage,
S'écrie: „11 est fini!" Son frère, murmurant.
Se fâche, et d'un seul coup détruit son long ouvrage:
Et voilà le cadet pleurant.
„Mon fils", répond alors le père,
„Le fondateur, c'est votre frère.
Et vous êtes le conquérant".
F 1 or i a n.
Ch a r I e s-Q u i n t.
Charles-Quint, empereur, roi d'Espagne et un des
plus grands princes que la maison d'Autriche ait pro-
duits,^ naquit à Gand le 24 février 1500, et succéda
aux États de Bourgogne et à la couronne d'Espagne en
1517. Deux ans après, il fut élu empereur, après la
mort de Maximilien I«"^, son grand-père. Il eut pour con-
current à l'empire François pi", roi de France. Ces deux
') Ond. — La prononciation de cette finale éprouve quelques va-
riétés que nous allons faire connaître dans chacune des espèces de
mots qu'elle comprend.
S übst. : lond y fond, gond, plafond; point de liaison, et par con-
séquent, mutisme du d: C'est un fond | inépuisable. Cependant on
dit: de fon-f en comble. On le blâme, mais au fond | il n^a pas
tort. Un plafond | orné de peintures. Adj.: blond, fécond, furibond,
moribond, profond, rond, rubicond, second, vagabond; jamais de
liaison quand ils ne sont pas immédiatement suivis d'un subst. : Il
est blond | et délicat. Un génie fécond | et créateiir. Un principe
fécond I en vérités. Il monta le second | h Vassaut.
Mais toujours liaison du d' comme un t, quand ces adject, sont
immédiatement suivis d'un subst. : Il occupe le secon-t'étage.
Verbes. — Toujours liaison du d comme un t : La neige fon^Vav
soleil. Il répon-fà propos.