Boekgegevens
Titel: Livre de lecture et de version à l'usage des écoles catholiques
Deel: 5me partie
Auteur: [niet beschikbaar]
Uitgave: Tilbourg: presse a vapeur de l'hospice des orhelins, 1894
2me éd
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 6188
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201302
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Livre de lecture et de version à l'usage des écoles catholiques
Vorige scan Volgende scanScanned page
67
de rue, de maison ou de chambre, il me semble que
la pauvre dame que voici n'a pas moins besoin de mon
ministère. C'est le bon Dieu, sans doute, qui a permis
cette méprise, et qui m'a conduit ici.
— Oh 1 oui, monsieur, murmura'^) d'une voix affai-
blie la pauvre mourante, c'est bien Dieu qui vous amène.
— Point du tout, répondit le mari avec emportement;
il y a plus de dix ans qu'un prêtre n'a mis le pied chez
nous, et vous ne confesserez pas ma femme. Retirez-vous!
— Monsieur, vous n'avez pas le droit de disposer de
l'âme de votre femme. Si elle veut se confesser, je la
confesserai ; et mon devoir est de ne l'abandonner que
si^*), de sa propre volonté, elle refuse mon ministère.
Et s'approchant de la malade : « Madame, désirez-
vous vous réconcilier avec le bon Dieu et mourir chré-
tiennement?"
La pauvre femme levait les mains au ciel et se prit
à pleurer de joie.
— C'est le bon Dieu qui a tout fait, dit-elle; depuis
plusieurs jours je prie mon mari d'appeler un prêtre,
et il me l'a toujours refusé. Je veux me réconcilier
avec Dieu qui a eu pitié de moi.
— Vous l'entendez, monsieur, dit le prêtre en se
tournant vers le mari. Veuillez pour quelque temps
me laisser seul avec la mourante.
Ces paroles furent prononcées avec tant de fermeté
et de résolutionque le mari fut comme forcé de se
retirer, ce qu'il fit en grommelant.
— Voici, monsieur, ce qui m'a sauvée, dit la pauvre
13. Muimuier, fluisteren. 14. Que si, tenzij. 15. Avec taut
de fermeté et de résolution, op een zoo vasten en heslissenden toon.