Boekgegevens
Titel: Livre de lecture et de version à l'usage des écoles catholiques
Deel: 5me partie
Auteur: [niet beschikbaar]
Uitgave: Tilbourg: presse a vapeur de l'hospice des orhelins, 1894
2me éd
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 6188
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201302
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Livre de lecture et de version à l'usage des écoles catholiques
Vorige scan Volgende scanScanned page
58
La légion Thébaine était composée d'environ six mille
hommes bien armés, qui pouvaient vendre chèrement
leur vie ; mais ils montraient plus de courage en mourant
pour la foi qu'en gagnant des batailles.
Maximien, désespérant de vaincre leur constance, les
fit entourer par son armée. Loin de faire la moindre
résistance, tous mirent bas les armes et se laissèrent
tranquillement ôter la vie. La terre était jonchée de
morts, des ruisseaux de sang coulaient de toutes parts.
Le héros chrétien aime ses ennemis. Plutôt que de
se révolter, il supporte les plus rudes épreuves^»), et
nul sacrifice ne lui coûte dès qu'il s'agit de conserver
sa vertu.
— -»a^^^gacft«».-
26. La Sœur grise') de TrieL
Marie Leckzinska, épouse de Louis XV, ne con-
naissait pas de plus grand plaisir que de secourir les
pauvres ; elle était toujours prête à rendre service à
quiconque implorait son secours.
Se trouvant un jour à Marly (*), dans la belle saison,
elle voit passer sous sa fenêtre une fille de Saint-Vincent
de Paul ; elle l'appelle et lui demande : « D'où venez-
vous si matin2), ma sœur?"
(*) Superbe château détruit par la Révolution.
20. Les plus rudes épreuves, de zxoaavste beproeving en.
Liefdezuster^ grijze zuster. (On l'appelle de ce dernier nom
à cause de la couleur de son habit.) 2. Si matin, zoo vroeg.