Boekgegevens
Titel: Livre de lecture et de version à l'usage des écoles catholiques
Deel: 5me partie
Auteur: [niet beschikbaar]
Uitgave: Tilbourg: presse a vapeur de l'hospice des orhelins, 1894
2me éd
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 6188
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201302
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Livre de lecture et de version à l'usage des écoles catholiques
Vorige scan Volgende scanScanned page
57
Maurice, Exupère*^^ et Candide'*), leurs principaux
officiers, ne contribuaient pas peu à les entretenir dans
ces beaux sentiments.
Le cruel empereur fit dire à le légion qu'elle eût
à se rendre'"), ou qu'elle périrait tout entière. Ces
généreux soldats, animés par leurs officiers, envoyèrent
à Maximien cette réponse pleine de noblesse'®) et de
fermeté.
« Nous sommes vos soldats, mais nous sommes aussi
les serviteurs du vrai Dieu. Nous recevons de vous la
solde, mais nous tenons de Dieu la vie. Il ne nous
est plus permis d'obéir à notre empereur dès que notre
Dieu nous le défend , et notre Dieu est le vôtre, sei-
gneur. Commandez-nous des choses qui ne soient pas
contraires à sa loi, et notre conduite passée répond de
notre obéissance à venir''). Nous avons fait serment
à Dieu avant de vous le faire; vous fieriez-vous au
second serment, si nous allions violer le premier?
Nous avons vu massacrer nos compagnons d'armes'®)
sans les plaindre , et nous nous sommes même réjouis
du bonheur qu'ils avaient de mourir pour leur religion.
L'extrémité à laquelle on nous réduit'^), n'est point
capable de nous inspirer des sentiments de révolte.
Nous avons les armes à la main ; mais nous ne savons
ce que c'est que de résister, parce que nous aimons
mieux mourir innocents que de vivre coupables."
13. Exuperius. 14. Candidus. 15. Qu'elle eût à se rendre, dat
het zich moest onderwerpen, 16. fierheid. 17. Répond de etc.,
waarborgt onze toekomstige gehoorzaamheid. 18. Compagnons
d'armes, wapenbroeders. 19. L'extrémité à laquelle on nous réduit,
het uiterste, waartoe men '?ns brengt»