Boekgegevens
Titel: Livre de lecture et de version à l'usage des écoles catholiques
Deel: 5me partie
Auteur: [niet beschikbaar]
Uitgave: Tilbourg: presse a vapeur de l'hospice des orhelins, 1894
2me éd
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 6188
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201302
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Livre de lecture et de version à l'usage des écoles catholiques
Vorige scan Volgende scanScanned page
43
Parmi les maisons éparses on remarquait un hermi-
tage, formé de deux maisonnettes séparées par un
jardin. L'une était l'asile d'un saint vieillard nommé
Séverin, et l'autre, d'un jeune religieux connu sous
le nom de Waldimir.
Pour peu qu'on observât celui-ci'), on s'apercevait
qu'il était d'une noble famille. Il avait de longs che-
veux bouclés comme en portaient alors les enfants de
la race royale, et tout, dans sa tenue, ses paroles et
ses procédés, manifestait une origine princière').
Aussi pieux que modeste, il consacrait tout son temps
à la prière et au travail des mains. Plusieurs fois le
jour, il s'agenouillait devant une croix placée à l'ex-
trémité du jardin , d'où son regard découvrait au loin
Paris; il priait avec une inexprimable ferveur et répé-
tait fréquemment : « Mon Dieu , pardonnez-lui, comme
je lui pardonne."
Or, un soir qu'il faisait sa prière accoutumée, un
homme enveloppé d'un manteau entre mystérieuse-
ment*) , et s'arrête à trois pas, comme pour ne pas le
distraire. Il considère le jeune religieux avec la plus
vive attention , et quand il l'entend dire : « Mon Dieu ,
pardonnez-lui, comme je lui pardonne," il s'écrie :
« Non , non , l'on ne m'a pas trompé. C'est bien
Clodoald, mon seigneur et mon roi !" Et se décou-
vrant il se prosterne devant le religieux , tout interdit
de cette apparition subite.
2. Pour peu qu'on observait celui-ci, men behoefde hem slechts
even te beschouwen om ..... 3. Origine princière, vorstelijke
afkomst. 4. Heimelijk.