Boekgegevens
Titel: Livre de lecture et de version à l'usage des écoles catholiques
Deel: 5me partie
Auteur: [niet beschikbaar]
Uitgave: Tilbourg: presse a vapeur de l'hospice des orhelins, 1894
2me éd
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 6188
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201302
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Livre de lecture et de version à l'usage des écoles catholiques
Vorige scan Volgende scanScanned page
36
montagnes de glaces flottantes. Pas de champs, pas
de jardins, pas d'arbres ; un lugubre silence, inter-
rompu seulement par le mugissement des flots ou par
le fracas des blocs de glace qui se brisent l'un contre
l'autre. Seulement dans les creux et les fentes des
rochers où s'amasse un peu de terre et de sable, dans
les îles où nichent les oiseaux, sur les toits des cabanes,
on peut voir quelques arbustes, quelques plantes ché-
tives^) ou des mousses.
Au mois de mai, les Groênlandais quittent leurs
habitations d'hiver et vont camper sous des tentes.
A cette époque, disent-ils, commence leur été, qui
doit durer jusqu'à la fin de septembre; cependant il
n'y a pas d'apparence de dégel avant le mois de juin,
et ce dégel ne s'opère qu'à la surface du sol'). Au mois
d'août, la neige commence à tomber à gros flocons.
Après ces quelques semaines que les pauvres habi-
tants se plaisent à*) appeler leur été, arrive l'hiver
avec ses tempêtes et ses nuits sans fin. Aux tristesses
de l'obscurité se joignent les rigueurs") du froid, et
quel froid ! Nous nous plaignons, nous autres , quand
le thermomètre descend à quelques degrés au-dessous
de zéro ; au Groenland , en hiver, il n'y a plus de
degrés à marquer : l'encre gèle auprès du feu , le vin
et l'eau-de-vie gèlent dans les tonneaux, les pierres se
brisent par la force de la gelée.
2. Une plante chétive, eene armzalige plant. 3. Et ce dégel
ne s'opère qu'à la surface du sol, en dan bepaalt zich de dooi nog
slechts tot de oppervlakte van den grond. 4. Se plaisent à , ge-
lieven. 5. Aux tristesses .... se joignent les rigueurs, aan de
akeligheid .... paart zich de strengheid.