Boekgegevens
Titel: Livre de lecture et de version à l'usage des écoles catholiques
Deel: 5me partie
Auteur: [niet beschikbaar]
Uitgave: Tilbourg: presse a vapeur de l'hospice des orhelins, 1894
2me éd
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 6188
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201302
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Livre de lecture et de version à l'usage des écoles catholiques
Vorige scan Volgende scanScanned page
17
qu'il venait de lui donner sans y songer, Astyage reprit :
— Mais mon fils, quand votre père est à table,
est-ce qu'il ne lui en arrive pas autant?
— Non, jamais, répondit Cyrus ; quand il a bu, il
cesse d'avoir soif; et voilà tout ce qui lui en arrive.
----
8. Le pont d'Avignon.
Bénézet, Béiiédet ou petit Benoît était le nom du
jeune architecte qui, inspiré de Dieu, exécuta une
œuvre gigantesque que nul autre n'aurait osé entre-
prendre.
Bénézet était un pauvre berger qui dès sa plus tendre
enfance avait gardé les moutons de sa mère dans les
champs. Il n'avait que douze ans lorsque Dieu lui
commanda de quitter les troupeaux et de s'en aller à
Avignon, bâtir un pont sur le Rhône.
L'enfant docile à la voix de Dieu, s'y rendit sur le
champ, et exposa simplement à l'évéque la mission
dont Dieu l'avait chargé.
Le prélat, surpris de voir un pauvre petit berger,
sans apparence et ignorant, qui se disait envoyé de
Dieu pour bâtir un pont sur le Rhône, dans un endroit
où jamais on n'y avait songé, à cause des difficultés
de toute nature qui s'opposaient à un pareil projet,
prit d'abord le petit pâtre pour un insensé, et l'envoya
au prévôt de la ville. Celui-ci ne le reçut pas mieux.
Voulant s'amuser aux dépens de l'enfant, il lui dit :
(( Bien ! mon enfant, j'y—lui j^Hiqi^pnt
du doi^ une pierre
' Prinsengracht 151 bij de Prinsensîraat
AMSTERDAM