Boekgegevens
Titel: Livre de lecture et de version à l'usage des écoles catholiques
Deel: 5me partie
Auteur: [niet beschikbaar]
Uitgave: Tilbourg: presse a vapeur de l'hospice des orhelins, 1894
2me éd
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 6188
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201302
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Livre de lecture et de version à l'usage des écoles catholiques
Vorige scan Volgende scanScanned page
Page.
56. Le Chardonneret.
Le chardonneret ne le cède en beauté à aucun oiseau
d'Europe ; son plumage est orné des plus vives cou-
leurs, de rouge écarlate'), de jaune doré et de blanc,
si agréablement distribuées, et mélangées si coquette-
ment avec du brun et du noir, que ces teintes sombres
font encore mieux ressortir l'éclat de sa parure.
Sa taille svelte et élégante , sa vivacité et sa jolie
voix le font aimer et rechercher de tout le monde.
Il se fait entendre dès les premiers jours du prin-
temps, mais ce n'est qu'au mois de mai que son chant
est le plus ravissant. Perché alors au sommet d'un
arbre de médiocre élévation, il fait retentir, du matin
au soir , les vergers de ses joyeux accents, et ne s'ar-
rête qu'au coucher du soleil. Lorsqu'il a des petits,
il suspend') son ramage : le gai musicien ne connaît
plus d'autre occupation que de nourrir et d'élever sa
nichée; mais, une fois sa famille élevée, il reprend*),
de plus belle, ses airs, et les continue bien longtemps
après que le rossignol a fait silence.
Comme tous les oiseaux qui se nourrissent exclusi-
vement de graines, les chardonnerets commencent assez
tard à faire leur nids. La raison en est bien simple :
il faut bien que la nourriture soit prête quand vien-
dront les petits ; or les plantes dont ils se nourrissent
ne fructifient pas de bonne heure.
En général ils nichent sur les arbres fruitiers et sur
1. Rouge écarlate, scharlakenrood. 2. Mélangées si coquettement,
zoo bevallig gemengd. 3. Suspendre, onderbreken. 4. Il reprend,
de plus belle, ses airs, hervat hij met nieuwen ijver zijn gezang.