Boekgegevens
Titel: Premières lectures françaises: Fransch leesboek voor de lagere klassen der hoogere burgerscholen enz.
Auteur: Herrig, Ludwig; Helderman, D.J.
Uitgave: Deventer: A. ter Gunne, 1871
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: NO 09-353
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_200765
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Leesvaardigheid, Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Premières lectures françaises: Fransch leesboek voor de lagere klassen der hoogere burgerscholen enz.
Vorige scan Volgende scanScanned page
— 95 --
n'a que des vallées latérales (Pyrénées) ou
qui est basse et massive (Carpatues, Oural),
n'a pas de population distincte de celle des
plaines voisines.
A l'aspect d'un pays ou d'une province
correspond d'ordinaire la. disposition d'âme
de ses liabitauts. L'homme 'est serein dans
une nature harmonieuse comme celle de la
Grèce , gai dans le riant pays de France ,
grave dans la solennelle Espagne, sérieux
dans les sévères vallées de la Korvége, se-
. rein et sérieux en Allemagne, triste sur les
plaines arides qui sont près des sommets
décharnés des Andes, fanatiques dans l'ar-
dente et monotone Arabie, fantastique dans
uu pays de merveilles comme l'Inde, super-
stitieux dans uue contrée de prodiges telle
que l'Etrurie. .
(Rougemont.)
91. LA EHANCE.
La France est bornée au nord par la
Manche et la Belgique, à l'ouest par l'océan
Atlantique, à l'est par l'Allemagne, la
Suisse et l'Italie, au sud par l'Espagne et
la mer Méditerranée. Sa population est de
36,000,000 habitants, et sa surface de
540,085 kilomètres ou de 33,000 lieues mé-
triques carrées. Les Alpes, les Pyrénées,
les Cévennes, les monts d'Auvergne, le
Jura, les Vosges et les Ardennes, riclies en
forêts, argent, fer, cuivre, plomb, zinc,
antimoine, granit, marbre, albâtre, ardoises,
pierres à fusil, grès, houille, sel gemme et
eaux minérales, sont des chaînes de mon-
tagnes qui la coupcDt en Ions sens, La Seiue,
la Loire, ia Garonne, le Rhône, le llhin , la
Somme, la Saône, la Marne, la Meuse, la
Meurthe , la Moselle, l'Escaut et une infi-
nité de rivières fécondent son sol, qui pro-
duit en abondance du blé, du vin, du
chanvre, du lin, du houblon, des bette-
raves , des pommes de terre , de la soie , du
tabac , de la garance, du safran, des pavots,
de la navette, des oranges, des olives et
autres fruits du sud.
Les Français sont naturellement gais , spi-
rituels , polis et industrieux. Leur langue
est la plus répandue de loutes les langues
vivantes, et tout fait espérer que leur in-
struction atteindra, sous peu, uu haut de-
gré de perfection. Ils fabriquent des draps,
des étoffes de soie, des toiles de eoton , de
lin et de ehanvre , des dentelles, des galons,
du cuir, des chapeaux, des tapis, des toiles
peintes, du papier, des glaces, de la porce-
laine , de la quincaillerie , de l'horlogerie,
de-la bijouterie, du tabac, du savon, des
essences, de l'eau-de-vie , du vinaigre , du
sel, etc. Ils font un commerce considérable
à l'intérieur'et à l'extérieur. Ce commerce
est favorisé |mr les mers qui baignent; les
côtes de ' la France, par des routes bien
entretenues, par des chemins de fer, des
fleuves navigables et des canaux, dont les
principaux sont : le canal du Midi ou du
Languedoc, qui joint la Méditerranée à l'Océan,
le canal du Centre, qui joint la Saône à la
Loire ; le canal de Briare, qui joint la Seine
à la Loire ; le canal de l'flst, qui joint le
Rhône au Rhin. Le canal de la Marne au
Rhin est en pleine construction.
Les principales villes commerçantes ma-
nufacturières de la France sont: Paris, sur
la Seine, capitale do toute la France et
siège du gouvernement. Elle renferme des
promenades, agréables, comme les boulevards
et les Champs-Elysées ; des édifices magni-
fiques,-tels que le Louvre, les Tuileries, le
Luxembourg, le Palais-Royal, l'Ilôtel-de-
ville , le Panthéon , l'église de la Madeleine,
l'hôtel des Invalides et la Bourse ; des mo-
numents superbes , entre autres la colonne
de bronze montée de la statue de Napoléon
sur la place Vendôme, la,colonne de juillet
et l'arc de triomphe de l'Etoile ; des collec-
tions de tableaux et de sculptures, dont le
Musée historique national ne Versailles est
pour ainsi dire la continuation; des bibliothè-
ques, un cabinet d'histoire naturelle et une
ménagerie d'animaux étrangers vivants ; des
manufactures de toute espèce, et fait un
conimerce considérable. Lyon, la seconde
ville de France, fabrique surtout des étoffes
de soie et dos chapeaux, Toulouse, des
étoffes de laine et de soie, des toiles peintes,
des faux et du cuir, Montpellier, des par-
fums, du vitriol, du vert-de-gris , de l'cau-
de-vie, de la cire, des étoffes de laine et
de coton. Nîmes a des fabriques de soieries,
fait un grand commerce de vin et d'huile,
et renferme des restes de monuments romains,
Orléans, délivrée eu 1428 par Jeanne d'Arc,
possède des raffiueries de sucre et fait un
commetce actif en blé, vin, eau-de-vie et
vinaigre. Tours, fait un commerce étendu
et fabrique des étoffes de soie, du drap, des
colonnades, de la faïence et de la poterie
de terre. Rouen fait un grand commerce
maritime et renferme des manufactures de
tous genres. Lille fabrique des étoffes de
laine, des dentelles, et surtout des toiles
et de l'huile de colza. Strasbourg, forte-
resse, dont la cathédrale est le plus bel
édifice gothique qui existe, fabrique de