Boekgegevens
Titel: Fransche oefeningen, met de noodige spraakkunstige aanwijzingen en ophelderingen, ten dienste der Nederlandsche jeugd.
Deel: zevende stukje Bevattende oefeningen over eenige synoniemen en andere bijzonderheden betreffende het taalgebruik
Auteur: Baudet, P.J.
Uitgave: Deventer: De Lange, 1844
2e dr; 1e dr. 1842
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 1087
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_200143
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Fransche oefeningen, met de noodige spraakkunstige aanwijzingen en ophelderingen, ten dienste der Nederlandsche jeugd.
Vorige scan Volgende scanScanned page
( 206 . )
dela redondance ou superfluité
de paroles.
Tout ce qu'on dit de trop est fade et rebutant.
Boileau.
La redondance est un vice qui consiste à em-
ployer plus de mots qu'il n'en faut pour exprimer
une pensée. Ce n'est pas le pléonasme, qui con-
siste à faire entendre deux fois la même idée:
J'en prendrai un peu, mais pas beaucoup;
tandis que le vice que nous signalons ici consiste
plutôt dans l'emploi de mots superflus ou dans une
tournure languissante.
Beaucoup d'adjectifs se prennent substantive-
ment : le riche, le pauvre, Vambitieux, le té-
méraire, Les bons dictionnaires en donnent l'in-
dication , et les élèves feront bien, lorsqu'ils cher-
chent ces mots, de remarquer si l'on trouve adj, et s.
Il est presque toujours superflu de joindre les mots
homme ou personyte à ces adjectifs.
Au lieu de: Dites:
L'homme avare qui L'avare qui a un fils
a pour fils un homme dissipateur n'amasse ni
dissipateur n'amasse ni pour soi, ni pour lui.
pour soi, ni pour lui.
Souvent un adjectif remplace avantageusement
une expression de plusieurs mots.
La maison qui est La maison adjacente
AcÔTÉDE/a nôtre, à la nôtre.
Une ville située au Une ville littorale.
bord dela mer.
Un jardin qui est Un jardin contigu k
à côtÉ DE celui de,., celui de...