Boekgegevens
Titel: Fransche oefeningen, met de noodige spraakkunstige aanwijzingen en ophelderingen, ten dienste der Nederlandsche jeugd.
Deel: zevende stukje Bevattende oefeningen over eenige synoniemen en andere bijzonderheden betreffende het taalgebruik
Auteur: Baudet, P.J.
Uitgave: Deventer: De Lange, 1844
2e dr; 1e dr. 1842
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 1087
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_200143
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Fransche oefeningen, met de noodige spraakkunstige aanwijzingen en ophelderingen, ten dienste der Nederlandsche jeugd.
Vorige scan Volgende scanScanned page
( )
Etre trop content de soi-même est la man
assïirée d'au mauvais goût.
Ce chemin est le plus certain 5 mais il n'est
1(! plus court.
C'est une preuve de la perversité du gout, c
d'aimer les récits d'actions immorales.
Il faut autant qu'on peut préférer les endr<
sains, les places connues et les lieux convcnab^
Le gouvernement d'un état est im fardeau b
lourd pour un seul homme.
Les premiei's lieux ne sont pas toujours les p
aisés.'
La fortune la plus médiocre suffit au sage.
Une gi^ande fortune est un lourd fardeau, h
qu'on fait son affaire d'en jouir.
Le travail et la vertu sont des conditions pr
cipîdes du bonheur;
11 est plus aisé dc raisonner sur la bienfaisai
que d'aider un ami dans un pressant besoin.
''Ce n'est pas un modique plaisir le souvenir d
ne bonne action.
Toutes les personnes sont assurées de mourir
jour et le plus ne pensent 2>as aux suites de
mort.
On trouve souvent des gens qui veulent appr<
dre la route aux autres sans la connaiti^e ei
mêmes.
Par la cession que fit Charles-Quint de la se
veraineté, l'Espagne et les Pays-Bas passèrent
son fils Phi]i2)pe deuxième.
L'artifice des autres peut contribuer à ne
tromper ; mais notre amour-propre y contrib
encore plus.
Aucun intérêt ne détourne l'homme juste de
droite route dc l'équité.