Boekgegevens
Titel: Fransche oefeningen, met de noodige spraakkunstige aanwijzingen en ophelderingen, ten dienste der Nederlandsche jeugd.
Deel: zevende stukje Bevattende oefeningen over eenige synoniemen en andere bijzonderheden betreffende het taalgebruik
Auteur: Baudet, P.J.
Uitgave: Deventer: De Lange, 1844
2e dr; 1e dr. 1842
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 1087
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_200143
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Fransche oefeningen, met de noodige spraakkunstige aanwijzingen en ophelderingen, ten dienste der Nederlandsche jeugd.
Vorige scan Volgende scanScanned page
( 150 . )
mépris de ses concitoyens ^ en se conduisant coi
me un étourdi.
4.
Les hommes, qui se conduisent comme des bs
bares envers leurs inférieurs, rampent souve
comme des lâches devant leurs supéi'ieurs. I
quelle de ces deux dispositions doit-on mépris
le plus?
Si le riche peut être nommé heureux, l'hoi
mfe vertueux quoique pauvre est bien plus he
reuse.
On est 4 plaindre lorsqu'on a j)ei*du-son i
gent ; on Test encore plus quand on a per<
l'honneur.
Tout homme a durant sa vie des jours de be
heur, ^ç.omme on voit durant l'été des jours sa
nuées.
C'est quand On a besoin de secours que 1'«
connaît ses Aurais amis.
Les animaux qui se nourrissent de viande so
carnivores; on nomme des carnassiers ceux q
aiment à déchirer leur proie.
Les soldats qui tuent les prisonniers de guei
^e conduisent comme des animaux caniassiers i
comme des bétes féroces.
Beaucoup de gens tiennent davantage à la f(
tune qu'à la vertu.
Yoi(û une demande importante : L'iiomr
})eut-il seul rester oisif, quand tout dans l'ui
vers est en mouvement pour le maintien de Th;
munie géïiérale?
Le juge qui questionne un accusé doit le fai
s;ans passion , et non comiue (Viplie qui dcclii