Boekgegevens
Titel: Abrégé de la grammaire française
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1866
2e éd; 1e dr.: 1855
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 1036
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_200062
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Grammatica's (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Abrégé de la grammaire française
Vorige scan Volgende scanScanned page
80 ■
unis par la conjonction et, il se met au pluriel: mon
père et mon frère sont partis
h. Si ces sujets sont de différentes personnes, la
première personne a la priorité sur la seconde, et celle-ci
sur la troisième. Souvent on met donc devant le verbe
le pluriel du pronom qui a la priorité: vous, votre
soeur et votre ami irez (ou vous irez) ce soir au
concert. Toi et lui êtes (ou vous êtes) heureux.
§ 216. Si les deux sujets singuliers sont unis par
la conjonction ou, le verbe se met au singulier: Mon
oncle ou mon frere arrangera cette affaire; mais
quand ils sont unis par la conjonction ni, on met le
verbe au pluriel, aussitôt que l'un sujet n'exclut pas
l'autre: Ni l'or ni la grandeur ne nous rendent heu-
reux. Ni celui-ci ni celui-là n obtiendra le prix,
quand il n'y a qu'un prix à décerner.
§ 217. Le verbe s'accorde avec le premier sujet
quand les deux sujets sont liés par les conjonctions:
comme; de même que; ainsi que; aussi bien que;
non plus que. La force de l'âme, comme celle du
corps, est le fruit de la tempérance. La fortune, ainsi
que les dignités, rend l'homme fier.
§ 218. Le verbe s'accorde avec le dernier sujet:
a Quand les substantifs ont une sorte de synony-
mie, c'est-à-dire qu'ils expriment à peu près la même
idée: Son courage, son intrépidité étonne les plus
braves. L'ordre, la discipline se maintient. En ce
cas les sujets ne sont pas liés par une conjonction.
b. Quand les substantifs qui composent le sujet for-
ment une gradation: Ce sacrifice, votre intérêt, votre
honneur, Bieu vous le commande.
§ 21.9. Lorsqu'un collectif est suivi d'un substantif
pluriel, le verbe s'accorde ordinairement avec le col-