Boekgegevens
Titel: Abrégé de la grammaire française
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1866
2e éd; 1e dr.: 1855
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 1036
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_200062
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Grammatica's (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Abrégé de la grammaire française
Vorige scan Volgende scanScanned page
49
Cil API TUE V.
le veebe. ,
§ 175. Le verbe est un mot qui sert à signifier
l'affirmation. Quand je dis: la vertu est aimable,
j'affirme, que la qualité cTaimable convient à la vertu,
et quand je dis: le vice n'est pas aimable, j'affirme
que la qualité d!aimable ne convient pas au vi^e. C'est
donc le verbe par lequel on exprime des jugements,
et qui est le lien de nos pensées.
§ 176. A proprement parler, il n'y a qu'un verbe
dans une langue, et c'est le verbe être; mais ce verbe
se dissout ordinairement dans sa modification; de là
ces mots : donner , manger, parler, qui signifient être
donnant, être mangeant, être parlant, et qu'on nomme
aussi des verbes.
§ 177. Les verbes subissent divers changements
dans leur forme, et c'est ce qu'on nomme la conju-
gaison. Ces changements s'établissent par les modes,
les temps, les personnes et les nombres.
a. Les modes sont les cinq différentes manières de
manifester l'affirmation: Vinfinitif, Vindicatif, le con-
ditionnel, l'impératif et le subjonctif.
h. Les temps sont les formes des verbes qui expri-
ment leur rapport au présent, au passé ou au futur.
c. Les personnes sont les formes des verbes qui
attribuent l'existence ou sa modification à la personne
qui parle, ou à la personne à qui l'on parle ou à la
personne dont on parle, et c'est ce qu'on appelle la
première, la seconde et la troisième personne.
d. Les nombres sont les formes des verbes qui
4