Boekgegevens
Titel: Abrégé de la grammaire française
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1866
2e éd; 1e dr.: 1855
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 1036
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_200062
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Grammatica's (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Abrégé de la grammaire française
Vorige scan Volgende scanScanned page
25
mon ami le 'plus dévoué ; le cas le plus dangereux,
§ 68. L'article qui précède les mots plus, moins,
mieux est invariable dans le superlatif absolu^ mais il
varie dans le superlatif relatif Pour le superlatif relatif
il y a toujours rapport à un autre objet de la même
espèce, une comparaison; mais pour le superlatif absolu
il n'y a pas de comparaison avec des objets de la même
espèce. On dira donc: Be toutes ces femmes celle-ci
est la plus affligée; et: Cette femme ne pleure pas,
lors même qiielle est le plus affligée,
§ 69. On trouve parfois le superlatif relatif sous la
forme suivante: cest un sens des plus inintelligibles;
dest %n homme des plus endurcis.
d. Les adjectifs dans leurs rapports aux
substantifs.
§ 70. Les adjectifs: demi et nu ne varient pas
quand ils se trouvent avant le substantif: une demi-
lieue, des demi-mesures; il était nu-pieds et nu-jamhes.
Mais ils s'accordent avec le substantif quand ils le
suivent: il lui parla tête nue; il allait les pieds nus;
une lieue et demie.
L'idée de demi exclut la pluralité: il a étudié dmx
ans et demi. Aussi cet adjectif doit toujours se trouver
à la suite du substantif, lorsqu'il est précédé de la
conjonction et: deux ans et demi, et non pas deux
et demi ans.
§ 71. On écrit feu la reine et la feue reine: inva-
riable quand le mot feu précède l'article ou quelque