Boekgegevens
Titel: Abrégé de la grammaire française
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1866
2e éd; 1e dr.: 1855
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 1036
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_200062
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Grammatica's (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Abrégé de la grammaire française
Vorige scan Volgende scanScanned page
17
§ 41. Quand les adjectifs unis par la conjonctioa
et, se rapportent à un seul et même substantif, l'ar-
ticle ne doit pas être répété: le jeune et intrépide
soldat. Mais lorsqu'on a un substantif exprimé et un
substantif sous-entendu, on doit répéter l'article: les
jeunes et les anciens soldats.
§ 42. On se sert de l'article:
a. Devant chaque mot qui, n'étant pas substantif,
est employé comme tel: le bon est préférable au beau.
h. On se sert des articles : du, de la, de V, des,
devant les substantifs, quand on veut désigner une
partie d'un tout supposé: Donnez-moi du pain, de la
viande, de Veau, de» œufs. C'est ce qu'on nomme
le sens partitif des substantifs.
Tant que les substantifs ont un sens partitif, ils con-
servent ces articles, quand même une préposition pré-
céderait: a des hommes, avec de targent. Lorsque
la préposition de ou sans précède, le substantif rejette
ces articles: sans honneur; je parle â!or et d'argent.
§ 43. Lorsque le substantif est précédé d'un adjec-
tif qualificatif, on emploie dans le sens partitif, au lieu
des articles du, de la. de V, des, la préposition de:
de bon papier, de bonne encre, de bonnes plumes.
Dans le sens déterminé on dit: du bon papier, de la
bonne encre, des bonnes plumes.
§ 44. Les noms des villes et des villages ne pren-
nent pas l'article; mais on le donne aux noms des
parties du monde, des pays, des états, des provîntes,
des rivières et des chaînes de montagnes: la France,
le Portugal, le Rhin, les Alpes.
§ 45. Quand le nom de pays s'emploie pour dési-
gner l'origine des productions, on ne le fait précéder
que de la préposition de: le vin de France, le beurre
2