Boekgegevens
Titel: Abrégé de la grammaire française
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1866
2e éd; 1e dr.: 1855
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 1036
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_200062
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Grammatica's (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Abrégé de la grammaire française
Vorige scan Volgende scanScanned page
Hi)
que, à moins que, etc. IjCs locution.« conjonctives se
terminent toujours en que
§ 278. Quoique la répétition de la plupart des par-
ticules soit quelque chose de caractéristique en français,
on évite, autant que possible, celle des conjotictions,
surtout celle des locutions conjonctives; seulement
parmi les conjonctions monosyllabes il y en a qui se
répètent en certaines occasions. Lorsque le premier
des membres semblables d'une proposition est précédé
de Tune des conjonctions et, ni, ou, si, soit, on le
répète devant tous les autres :
Et le riche, et le pauvre, et le faible, et le fort.
y ont tous également des douleurs a la mort.
Si l'on veut simplement marquer la liaison de ces
parties se;nblables. on place et, ou et ne sans succes-
sion.
Quelques conjonctions qui devraient se répéter sont
substituées dans le second membre de la phrase par la
conjonction que. Ce sont les conjonctions: lorsque,
quand, comme, tandis que, parce que, puisque, pourvu
que, quoique, si; mais il faut observer que le mot
que, se mettant pour quoique, pourvu que et si com-
munique le subjonctif au verbe qui suit: Lorsqu'il
a de* dispositions et qu'o» veut étudier, on fait des
progrès rapides. Si les hommes étaient sages, et qu'z,?«
suivissent les lumières de la raison, ils s épargneraient
bien des chagrins.
§ 279. La conjonction que se répète devant les
propositions incidentes qui ont les mêmes fonctions :
je sais que mon ami est marié et qu'i/ est heureuse.
Je lià ai écrit que mon père est en voyage et que ma
sœur Vaccompagne.