Boekgegevens
Titel: Abrégé de la grammaire française
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1866
2e éd; 1e dr.: 1855
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 1036
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_200062
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Grammatica's (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Abrégé de la grammaire française
Vorige scan Volgende scanScanned page
117.
vement, c'est dans une proposition incidente après la
conjonction que, dans les cas suivants:
a. Après ie verbe craindre et ses synonymes, tels
que: avoir peur, appréhender, se défier, trembler etc.,
lorsqu'on ne souhaite pas la chose exprimée par le
second verbe : Je crains, je tremble, f appréhende qu'il
rCen arrive faute. Je crains que tu ne Voublies.
Mais on emploie ne pas quand on souhaite la chose
exprimée par le second verbe: Je crains, f appréhende
que mon cousin 7i'arrive pas.
Si le verbe craindre et ses synonymes sont eux-mê-
mes accompagnés de la négative , ou accompagnés des
mots peu. moins, sans, ou s'ils sont pris interrogati-
vement, le second verbe rejette ne: Boit-on appré-
hender que la fièvre revienne? Je le dis sans craindre
qu'on m'attaque. Je 7ie crains pas qu'il vienne. Si
craindre est interro«^, lif et négatif à la fois, on doit
mettre ne dans Tincidente : Ne craignez-vous pas qu'il
ne vienne?
Après les conjonctions : de peur qiie, de crainte
que et à moins que, on exprime aussi ne: De peur
qu il ne vienne. A moins que vous n étudiiez beau-
coup.
h. Après les verbes douter, désespérer, ?iier et
disconvenir, quand ils sont employés négativement ou
interrogativement: Boutez-vous qu'il ne vienne? Je
ne nie pas que cela n'ait été dit. Je ne désespère pas
qu'il ne gagne son procès. Au contraire, si ces mêmes
verbes sont employés affirmativement, l'emploi de ne
devient superflu dans la proposition incidente: Je nie
que cela soit. On désespère qu'il se rétablisse. Je doute
qu'il arrive aujourd'hui.
c. Après les verbes empêcher, prendre garde et
eviter : J empêche, je ri! empêche, pas, puis-je empê-