Boekgegevens
Titel: Abrégé de la grammaire française
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1866
2e éd; 1e dr.: 1855
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 1036
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_200062
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Grammatica's (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Abrégé de la grammaire française
Vorige scan Volgende scanScanned page
111.
§ 272. Quelques adverbes méritent l'attention par
'emploi qu'on doit en faire.
Tout à coup; tout d'un coup. Tout à coup
soudainement, en un instant, sur-le-champ: Un grand
chêne tomba tout à coup, — Tout d^un coup veut
dire : tout en une fois : On ne parvient pas tout d'un
coup au plus haut point de méchanceté. Il gagna
tout d'un coup mille francs.
Davantage; plus. Davantage n'est jamais suivi du
mot que y ni du mot de, et ne se met qu'à la fin de
a phrase : Je ?ie vous do/s pas plus de cent francs,
l n'y a rien quil J aille plus éviter que les équivo
ques. Je n'en dirai pas davantage.
Il arrive souvent qu'en Hollandais on termine une
)hrase par le comparatif d'un adjectif. En ce cas on
mploie en Français l'adverbe davantage,
'^'otre cousin est riche, mais Uw neef is rijk, maar zijn
son voisin l'est davantage. buurman is rijker.
Le hon est cruel, mais le De leeuw is wreed, maar
, tii)re Vet^t davantage. de tijger is wreeder.
Cependant, quand le comparatif s'exprime par un
seul mot, on peut s'en servir à la fin de la phrase.
vin-ci est bon, mais Deze wijn is goed, maar
celui-là vst meilleur. die is beter.
Davantage ne s'emploie pas pour le plus (superlatif);
jônsi au lieu de: l)e toutes les Jleurs d'un parterre,
0 rose est celle que me plait davantage, dites: est
celle qui me plaît le plus.
N'employez non plus davantage pour de plus après
e pronom rien. Ne dites pas : je 71 ai rien dit davan-
tage, mais dites: je n'ai rien dit de plus.
Dessus; dessous ; dedans; dehors, étant de véritables
adverbes, ne peuvent avoir de compléments. On ne