Boekgegevens
Titel: Abrégé de la grammaire française
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1866
2e éd; 1e dr.: 1855
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 1036
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_200062
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Grammatica's (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Abrégé de la grammaire française
Vorige scan Volgende scanScanned page
91.
Cet homme a cessé de vivre
Ne vous avisez pas de par-
ler mal de personne.
Je vous conjure de m'é-
couter.
Je craius de vow imptor
tuner.
On l'a dissuadé à^t partir.
On les a enjoints de se
rendre à leur poste.
Il feint A être malade.
Je vous supplie daller le
voir.
Abstenez-i;o«j( de jurer.
Je ne vous conseille pas
d'y aller.
Il dédaignait de nou^ par-
ler.
Je désespère à'en venir à
bout.
Dépêchez-ww« de partir.
Je frémis de l'entendre.
Je me félicite à'avoir gagné
le prix.
Je vous prie de le faire.
Il
cela.
Eefusez-wo?z« de ni écouter?
de me
se repeut d'avoir fait II faut rougir de commet-
tre des fautes, et non
de les avouer.
Je regrette de lui avoir
parlé trop durement.
Il propose de faire un tour
tie promenade.
On m'a recommandé de
veiller sur lui.
Il mérite à'être puni.
Je vous promets
conduire bien.
On le soupçonne Savoir
trompé son parent.
Vous risquez de tomber.
§ 243. a. La préposition de s'emploie avec le second
verbe qui suit valoir mieux et aimer mieux : J'aime
mieux lui parler, que de lui écrire. Il vaut mieux
obéir aux lois, que de s'y opposer.
b. Désirer, devant un verbe à l'infinitif, est suivi
de la préposition de. lorsqu'il exprime un désir dont
l'accomplissement est incertain, difficile et indépendant
de la volonté : Il y a longtemps que je désirais de
vous rencontrer. Quand, au contraire, il exprime un