Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
42
Mais quand la perfection sera venue, alors, ce qui est im-
parfait sera aboli.
Quand j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je jugeais
comme un enfant, je pensais comme un enfant; mais lorsque
je suis devenu homme, j'ai quitté ce qui tenait de l'enfant.
Nous voyons présentement confusément et comme dans un mi-
roir, mais alors nous verrons face à face; présentement je connais
imparfaitement mais alors je connaîtrai comme j'ai été connu.
Maintenant donc ces trois vertus demeurent: la foi, l'espé-
rance et la charité; mais la plus grande est la charité.
Le Pasteur adolphe monod, dont nous avons déjà eu lieu d'entretenir
nos lecteurs rendant témoignage de sa foi dans une réunion suprême
de tous les membres de sa famille autour de son lit de souifrance et de
mort, cette confession édifiante a vivement frappé un des frères du malade,
M, Henri Monod, et lui a inspiré les vers qu'on va lire.
L'Espérance du Chrétien.
Mes amis, je vous quitte, et bientôt la lumière
Dans ce monde imparfait va s'éteindre pour moi;
Mais un soleil plus beau se lève à ma prière,
Et brille dans la nuit aux regards de ma foi.
Ah! laissez-moi vous dire, à cette heure suprême,
Quel est l'unique espoir oii repose mon cœur;
jésus en Golgotha pour moi fut anathème
En lui seul est la paix pour un pauvre pécheur.
Mon espoir est en chhist, tout entier, sans partage
En sa mort, en sa croix, en son sang rédempteur.
jésus maudit pour moi, voilà mon héritage;
Hors de là tout salut est factice et menteur.
ij Dans tout autre style, l'emploi de ces adverbes n*est pas à imiter.
2) Voir la Notice, consignée à la page 24 de ce recueil.
Qui est en horreur à tous.