Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
303.
seul ; il s'étend dans un petit coin, et là il voit entrer tous les
dîneurs l'un après l'autre; il les reconnaît à leur accent, à leur
habit, à leur tournure ; il dit à coup sûr : Voilà un Normand,
voilà un Picard. Bientôt, sans le vouloir, il est au courant
de leurs désirs les plus cachés, de leurs ambitions les plus mo-
destes; il sait que celui-ci a fait tel héritage, et que celui-là
vient demander la croix d'honneur pour son père. Ainsi la co-
médie humaine se déroule devant cet homme, ainsi il met à
profit tous les discours, toutes les pensées des autres hommes.
Son dîner achevé, il se promène dans les riches galeries du
Palais-Koyal; c'est là son salon d'été, son Eldorado comme
le passage des Panoramas est son salon d'hiver. Rien qu'à
parcourir les glaces brillantes de ces magnifiques bazars, il se
met au courant de la vente qui s'est faite dans la journée: un
bracelet a été vendu; un faux toupet a disparu; qu'est devenue
cette petite marchande de faux cols? Puis il s'arrête devant
le gros pilier où sont collées toutes les affiches de Paris, char-
gées de tous les noms grotesques ou terribles que le public
recherche. Où aller? où ne pas aller? Au Théâtre-Français?
c'est bien vieux. A la Porte-Saint-Martin? c'est bien long,
L'Opéra plaît assez au flâneur, car à l'Opéra on flâne plus que
Ton n'écoute. Et le caféLemblin, pourquoi donc est-il ouvert?
Et le café de la Régence! à quoi serait bon le café de la Ré-
gence, si l'on n'était pas libre d'y entrer et d'y voir tout ce
qui s'y passe? Pourquoi donc, par exemple, ne pas assister
à quelqu'une de ces belles parties d'échecs où sont mises en
jeu toutes les forces intelligentes des deux joueurs! Les échecs,
le jeu de dames, voire môme le jeu de dominos, font toutes
les délices du flâneur. Non pas qu'il joue à aucun de ces
jeux-là; il est vrai qu'il les sait à fond, il les comprend, il les
devine; mais il laisse aux autres toute la peine du jeu, toutes ses
inquiétudes, tous ses bourdonnements; il garde pour lui, en
égoïste, toute la curiosité, tout le plaisir. Il aime les lieux
1) Pays fabuleux dans l'Amérique méridionale, où l'or et les diamants
abondc.nt.
On pr. échèk au singulier, et échè au pluriel.