Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
271.
a ouvert, comme historien de nos vieilles institutions, l'ère de la science
proprement dite; avant lui, Montesquieu seul excepté, il n'y avait eu que
des systèmes." Comme orateur, M. Guizot a porté à la tribune et dans
sa chaire, la même élévation de langage et le même ton d'autorité que
dans ses nombreux écrits.
Les Croisades.
Le premier grand événement qui se présente à nous, qui
ouvre pour ainsi dire l'époque dont nous parlons, ce sont les
Croisades. Elles commencent à la fin du onzième siècle, et rem-
plissent le douzième et le treizième. Grand événement à coup
sûr, car depuis qu'il est consommé, il n'a cessé d'occuper les
historiens philosophes; tous, même avant de s'en rendre compte,
ont pressenti qu'il y avait là une de ces influences qui changent
la condition des peuples, et qu'il faut absolument étudier pour
comprendre le cours général des faits.
Le premier caractère des croisades, c'est leur universalité:
l'Europe entière y a concouru; elles ont été le premier événement
européen. Avant les croisades, on n'avait jamais vu l'Europe
s'émouvoir d'un même sentiment, agir dans une même cause;
il n'y avait pas d'Europe. Les croisades ont révélé l'Europe
chrétienne. Les Français faisaient le fond de la première année
de croisés; mais il y avait aussi des Allemands, des Italiens,
des Espagnols, des Anglais. Suivez la seconde, la troisième
croisade; tous les peuples chrétiens s'y engagent. Rien de pareil
ne s'était encore vu.
Ce n'est pas tout : de même que les croisades sont un événement
européen, de même dans chaque pays elhes sont un événement
national : dans chaque pays, toutes les classes de la société
s'animent de la même impression, obéissent à la même idée,
s'abandonnent au prétexte le plus futile; tous partent d'un
même élan: rois, seigneurs, prêtres, bourgeois, peuples des
campagnes, tous prennent aux croisades le même intérêt, la
même part. L'unité morale des nations éclate, fait aussi nou-
veau que l'unité européenne.
Quand de pareils événements se rencontrent dans la jeunesse