Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
250.
Lieux où jadis m'a bercé l'Espérance,
Je vous revois à plus de cinquante ans.
On rajeunit aux souvenirs d'enfance,
Comme on renaît au souffle du printemps.
Notice.
françois-rené de chateaubriand naquit à Combourg (îlle-et-Vilaine),
en 1769. Son enfance s'écoula paisible et solitaire au fond du château pa-
ternel, situé sur les grèves de Bretagne. Il se livra de bonne heure, au
sein de sa famille, à des études sérieuses; et déjà à l'aspect d'une mer en
furie, à la vue d'une nuit scintillante d'étoiles, il se sentait poète, et sa
voix exhalait des vers. Chateaubriand manifestant peu de dispositions pour
rétat ecclésiastique, auquel on le destinait en qualité de cadet, sa famille
se décida à demander pour lui la sous-lieutenauce de rigueur. Il entra
dans le régiment de Navarre, et cette nomination fut suivie d'un premier
voyage à Paris, en 1789. En 1790 il publia, dans l'Almanach des Muses,
l'Amour de la campagne, idylle daus le goût du temps; tel fut le début
littéraire de l'auteur des Martyrs. En 1791, époque du bouleversement
social de la France, Chateaubriand quitta sa patrie et passa en Amérique.
Ayant appris par hasard qu'après l'arreslation du roi à Varennes (Meuse),
le 22 juin 1791, la guerre allait éclater, il revint en Europe (1792). Il
s'y maria, entra dans l'armée de Condé, et fut blessé d'un éclat d'obus au
siège de Thiouville (Moselle). Cet accident, joint à de cruelles maladies,
le força de passer en Angleterre, où il vécut dans un état voisin de la
misère, et même daus l'abandon et l'oubli. Ce fut là qu'il publia, en
1797, son Essai sur les Révolutions, livre bizarre, étonnant de savoir et
de témérité. Pendant ce temps, son frère mourut sur 1 echafaud, et sa
mère dans une prison; déjà, le 22 avril 1794, M. de Malesherbes, son
parent, avait aussi été une des victimes du gouvernement révolutionnaire.
Revenu en France, en 1800, avec Fontanes, littérateur distingué, dont
l'amitié lui était acquise, il publia en 1802, son Génie du Christianisme,
où il se proposait de célébrer les bienfaits de la religion chrétienne, et de
ramener l'homme à la foi par la poésie et par le cœur. Toutefois, comme
pour essayer le public. Chateaubriand avait détaché au préalable des Nat-
chez 1), et publié dans le Mercure de France l'épisode d'Atala (1801), qui
excita un sentiment presque universel d'admiration. Ce mélange de la
majesté du désert avec celle d'une austère croyance, cette action si simple
et en même temps si passionnée, cette langue renouvelée qui se déployait
1) Peuplade indienne de l'Amérique septentrionale, qui habite le bord
oriental du Mississipi.