Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
226.
„Nos arts sont nos vaisseaux; les mers sont nos campagnes;
„Nos mines nos guérets '); nos blés sont dans nos ports;
„Notre indigence même a créé des trésors."
Tout à coup il parut oublier sa vieillesse,
Son œil étincela du feu de la jeunesse;
Ses deux bras affaiblis s'étendaient vers les mers.
Et d'un accent plus fort sa voix frappa les airs.
„0 navigation! âme de la Hollande,
C'est par toi qu'en cent lieux le Batave commande;
C'est par toi qu'il est riche, industrieux, puissant;
Il te doit sa grandeur. Si ma tête, en naissant,
Sous le joug espagnol n'a point été flétrie.
Si je puis m'applaudir d'avoir une patrie,
C'est un de tes bienfaits. Par toi devenus grauds,
Mes aïeux, de ces bords, ont chassé les tyrans,
Ont épuré ce jour, cet air que je respire 2).
Par toi, de l'Angleterre ils ont bravé l'empire 3),
Au Portugais vaincu disputé ses trésors *),
Et de l'ardent tropique assujetti les bords.
Là, j'ai vu trente Etats fondés par le Batave;
Dans un autre Amsterdam j'ai vu l'Asie esclave
Adorer nos drapeaux et respecter nos lois.
Et de simples marchands commander à des rois.
Oh! si ma force encor secondait mon courage.
Comme au temps où Louis désola ce rivage,
Et crut sous son orgueil nous contraindre à fléchir!
Pour la septième fois je venais de franchir
Les mers qui du Texel s'étendent au Bengale,
1) Contradiction: eu poésie, on comprend par guéret toute terre propret
à porter des grains. — Le poète entend ici les gras pâturages. |
2) Lisez: »Ont épuré les mers par des faits qn'on admire." '
3) La flotte anglaise, eu 1666, sous le commandement du prince Robert'
et de Monk ou Albemarle, combattit pendant quatre jours, non loin des-
Dunes, et de kuiter triompha. Les Anglais perdirent 24 vaisseaux, etj
environ neuf mille hommes, tant tués que prisonniers. j
4) Le brave piet-hein s'empara, en 1628, de la flotte d'argent; cettej
prise fut évaluée à quinze millions de florins. i