Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
211.
Et tous ces aliments, vulgaire nourriture,
Qu'offre aux faibles humains Tindulgente nature.
Aux cris de mes besoins, sans cesse renaissants.
Ni Cérès ni Bacchus n'apportaient leurs présents;
Mais des lions, des ours, mes lèvres dévorantes
Suçaient le sang, pressaient les chairs encor vivantes,
Et ce repas sauvage, il fallait l'acheter.
Sur les pas du centaure il fallait affronter
D'une mer en courroux l'effrayante menace;
Les fracas d'un torrent qui, sur des monts de glace,
De rochers en rochers tombe, écume et mugit;
Rire au tigre qui gronde, au lion qui rugit;
Ou, seul, d'une foret profonde, spacieuse.
Contempler sans pâlir l'horreur silencieuse.
D'une armure bientôt mon corps soutint le poids,
Mon bras un bouclier, mon épaule un carquois;
Bientôt je marchai ceint de ma première épée'),
Et je la rapportai d'un noble sang trempée.
Je bravais des saisons les outrages divers.
L'air brûlant des étés, la glace des hivers.
Sur un lit de duvet, bercé par la mollesse.
Jamais un doux concert n'endormit ma paresse:
Sur la pointe d'un roc j'aimais à sommeiller.
Et le bruit des torrents ne pouvait m'éveiller.
Ainsi coulaient pour moi les beaux jours de l'enfance,
Ainsi je préludais à mon adolescence.
J'appris alors à vaincre un coursier indompté:
Sur sa croupe rebelle avec orgueil monté.
Tantôt je devançais les cerfs ou le Lapithe
Qui d'un pas effrayé précipitait sa frite;
Et tantôt je suivais, d'un élan aussi prompt,
1) Cimeterre, dague, coutelas.
12) Le combat des Centaures et des Lapithes, peuples d'uue haute anti-
uité, est très-célèbre dans Thistoire poétique; on en trouve dans ovide
[ fne peinture élégante. — Ils excellaient à dresser des chevaux.
14*