Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
189.
A de ce grand liéros terminé les exploits?
Enfin, las et couvert de sang et de poussière.
Il s'était fait de morts une noble barrière;
Un autre bataillon s'est avancé vers nous.
Les Romains, pour le joindre, ont suspendu leurs coups
Ils voulaient tous ensemble accabler Mithridate;
Mais lui: „C'en est assez," m'a-t-il dit, „cher Arbate;
„Le sang et ma fureur m'emportent trop avant:
„Ne livrons pas surtout Mithridate vivant,"
Aussitôt dans son sein il plonge son épée;
Mais la mort fuit encor sa grande âme trompée.
Ce héros dans mes bras est tombé tout sanglant.
Faible, et qui s'irritait contre un trépas si lent;
Et, se plaignant à moi de ce reste de vie.
Il soulevait encor sa main appesantie,
Et, marquant à mon bras la place de son cœur.
Semblait d'un coup plus sûr implorer la faveur.
Tandis que, possédé de ma douleur extrême,
Je songe bien plutôt à me percer moi-même,
De grands cris ont soudain attiré mes regards ;
J'ai vu, qui l'aurait cru! j'ai vu de toutes parts
Vaincus et renversés les Romains et Pharnace,
Fuyant vers leurs vaisseaux, abandonner la place;
Et le vainqueur, vers nous s'avançant de plus près,
A mes yeux éperdus a montré Xipharès!
AUTRE SUJET.
Sommairo
AthaliCy femme impie et cruelle, qui depuis huit ans usurpe le trône
de David, fait gémir les Juifs sous un joug insupportable; mais ce peuple
n'a pas encore perdu tout espoir de bonheur: un héritier de ses rois existe;
Joas, petit-fils de David, échappé au carnage, est élevé dans le temple
sous le nom d'Éliacin, et bientôt le bandeau royal doit ceindre son jeune
front. Athalie, qui ignore ce mystère, pénètre dans le temple des Juifs.
A son aspect, tout fuit; les sacrifices sont abandonnés; elle veut porter
i ses pas dans l'enceinte sacrée, réservée aux seuls lévites; Joad l'arrête.