Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
186.
„Français, souvenez-vous de nos derniers accents:
„Nous sommes innocents, nous mourons innocents !
„L'arrêt qui nous condamne est un arrêt injuste;
„Mais il est dans le ciel un tribunal auguste
„Que le faible opprimé jamais n'implore en vain,
„Et j'ose t'y citer, ô pontife romain!
„Encor quarante jours!... je t'y vois comparaître."
Chacun en frémissant écoutait le grand-maître.
Mais quel étonnement, quel trouble, quel effroi.
Quand il dit: „0 Philippe! ô mon maître! ô mon roi!
„Je te pardonne en vain, ta vie est condamnée:
„Au tribunal de dieu, je t'attends dans l'année')."
Les nombreux spectateurs, émus et consternés.
Versent des pleurs sur vous, sur ces infortunés.
De tous côtés s'étend la terreur, le silence.
Il semble que du ciel descende la vengeance :
Les bourreaux interdits n'osent plus approcher;
Ils jettent en tremblant le feu sur le biicher,
Et détournent la tête... Une fumée épaisse
Entoure l'échafaud, roule et grossit sans cesse;
Tout à coup le feu brille: à l'aspect du trépas.
Ces braves chevaliers ne se démentent pas.
On ne les voyait plus; mais leurs voix héroïques
Chantaient de l'Éternel les sublimes cantiques;
Plus la flamme montait, plus ce concert pieux
S'élevait avec elle,, et montait vers les cieux.
Votre envoyé paraît, s'écrie... un peuple immense,
Proclamant avec lui votre auguste clémence,
Auprès de l'échafaud soudain s'est élancé...
Mais il n'était plus temps____Les chants avaient cessé.
1) le grand-maître, Jacques de molay, fut brûlé en 1313; le pape
clément v mourut le 20 avril 131-1, et fhilippe iv le 29 novembre }
1314; il n'avait que 46 ans. Ses querelles avec Boniface montrent un i
prince orgueilleux, violent, haineux.