Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
168
nous convaincre et nous expliquer à la fois mille choses que
le discours seul ne débrouillerait pas si facilement. Le langage
de la déclamation est aussi fécond et aussi riche qu'il est éner-
gique; il a des expressions pour figurer avec les paroles et les
tours de toute espèce Il n'y a pas une seule figure, soit
de pensées, soit de mots, à laquelle il ne réponde aussi une
figure de gestes et de tons; mais celles de pensées et de mots
se présentent nettement dans des exemples, au lieu que les
figures de gestes et de tons ne peuvent être ni tracées sur le
papier, ni montrées dans des exemples particuliers, ni même
prescrites par des préceptes certains; on ne peut sur cet article
que recommander une étude délicate et profonde de la nature.
Le beau geste charme les yeux, la belle voix enchante les
oreilles, la peinture des mouvements les excite. Heureux ceux
qui ont reçu ces talents de la nature! elle seule peut les don-
ner; mais l'art, le goût, l'étude, peuvent corriger, diriger,
perfectionner dans ce genre comme dans tous les autres.
Quoiqu'on ne puisse donner sur les règles de la déclamation
que des préceptes éloignés et généraux, voici cependant quel-
ques points essentiels à observer relativement à la position et
aux gestes du narrateur: 1", avoir de l'aplomb et se tenir ferme;
pour cet effet, l'attitude du soldat sous les armes ne convient
point à l'orateur; tous ses mouvements doivent être libres et
dégagés. Il n'éprouvera ni contrainte, ni gêne, s'il avance la
jambe droite comme pour faire un pas; cette attitude donne de
l'aisance à tous les mouvements du corps; 3°, se bien garder
de mettre des gants, et surtout de faire, comme l'on dit, la
faite d^oie en écartant les doigts; les tenir joints, au contraire,
en les recourbant un peu, donne au geste plus de rondeur, et
le rend par cela même moins guindé; 3®, ne pas élever la main
ou les bras plus haut que la tête; 4®, affirmer de la main droite;
nier, désapprouver, de la main gauche; 5», ne jamais imiter le
timbalier en battant devant soi, ni faire de son bras un pen-
dule; 6®, être sobre de gestes, et en général éviter les sorties
1) Le célèbre acteur tragique Talraa (1763—1826), faisait verser des |
larmes aux spectateurs, en prououçaut ces seuls mots; Zaire, vous pleurez! :